Partagez | .
 

 NON MAIS ALLÔ QUOI.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 793

MessageSujet: NON MAIS ALLÔ QUOI.    Mar 9 Avr - 10:41





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


« CHOA ANDI EJN ZEJKO NINI ! » (c'est du chinois pour ceux qui se demandent) (oui désolée je sais pas écrire chnao) Se faire réveiller par un réveil c'est déjà chiant, mais se faire réveiller par quelqu'un d'autre, par mon beau père en particulier c'est toute une épreuve. Descriptif : mosieur toque quatre fois, ouais quatre fois parce qu'il est "très originial" (oui il dit originial à la place d'original) puis il attend 2 minutes 12 avant d'ouvrir la porte. Pas de pitié, lui il ouvre la porte. Occupée ou pas occupée il ouvre la porte. Il a pas peur de voir des trucs bizarres. Enfin bon lui encore ça va il a tout le temps les yeux presque fermés. Puis il me tire la couverture. Tirer la couverture mais c'est un dingue ! En trois ans il n'a toujours pas compris que j'étais capable de faire un meurtre juste parce qu'on tire la couverture. En plus je faisais un trop beau rêve, c'est pas tous les jours que j'arrive à me souvenir de mes rêves. Puis dernière étape : « El jilipolla maricón de mierdaaaa ! » Les insultes en espagnol. J'pense que le comique dans le truc c'est qu'il comprend pas et qu'il me sourit bêtement quand je lui lance ma vague d'insultes. Qu'il est con celui la. « J'ai pas cours, j'te l'ai dis hier. » Puis.... Surprise. « On va alli faire du sport et je t’emmine avec moi. Tu peux appiler Kélai et Iby. Du sport entre coupines c'est drôle. » Pensez juste à ce qu'il dit avec l'accent chinois. Bref, j'adore mon beau père mais d'une du sport entre copines c'est entre copines et pas avec lui et de deux à cet heure la, elles doivent surement ronfler, l'une rêver de Marvin et l'autre se faire lécher l'oreille par Rocky. J'pensais pas le dire un jour, mais je suis jalouse. « Laisse moi 30 secondes. » Bon évidemment je suis une fille, les 30 secondes se sont transformées en une vingtaine de minutes. Tout ça pour enfiler un jogging et me faire une queue de cheval exactement. Non mais attends on sait pas sur qui je peux tomber dans la rue, maybe l'homme de ma vie. 3 HEURES APRES j'ai cru que j'allais décéder, courir sur je sais pas combien de kilomètres, au moins 100, mais il veut me tuer ou quoi ? « Plus jamais de ma life je fais du sport avec toi. Ecoute moi bien : jamaaaaaaaais ! » J'étais limite encore essoufflée. Bon en même temps le sport ça ne fait pas de mal surtout que je mange que des cochoncetés tout le temps, en même temps Violet est en cloque, elle ne m'aide pas du tout du tout à garder la ligne, Andrew adooooore les frites ça en devient lassant à force, Kayley m'entraîne tout le temps à la boulangerie, Stitch vient toujours avec un pot de glace à la maison et puis parlons pas de Kaylee number 2 qui a le frigo rempli de kinder. Ils se liguent tous contre moi ! Une ligue anti-régime-de-nini omg. C'est beau d'avoir des amis qui te soutiennent. J'en serais presque émue. « Pitite joueuse, t'as marché tout le longue. » Va rester sérieuse avec un chinois qui parle une autre langue. Bon j'arrête de me moquer moi aussi j'ai eu du mal à apprendre à parler anglais, ils ont un accent différent des américains. Bref je me perds. Tout ça pour dire que j'ai pu prendre une douche, m'habiller convenablement, me coiffer et me maquiller... pour rester chez moi. Avec toutes ces émotions j'en avais presque oublié ma punition. Punie jusqu'à mes 49 ans trois quart pour avoir eu des problèmes avec une certaine Mia sur facebook et puis plus récemment pour mon statut facebook. "EN COUPLE AVEC VIOLET TRUC ? TU PERDS LA TÊTE MA FILLE ?! C'EST ELLE SUR SA PHOTO. POURQUOI TU M'AS PAS DIT ? JE T'AI PAS ÉDUQUER COMME UNE MENTEUSE." et j'en passe, en tout ça a dû durer en tout trois jours. Trois long jours de reproches parce que je ne lui avais pas dit que j'étais en couple avec une fille. Sérieusement ? J'ai dû lui répéter une centaine de fois que non on avait rien fait, pas sous son toit du moins. Elle a très mal réagi, trop de sensibilité en elle on peut même plus rigoler. En gros c'était reparti pour une journée de déprime. « T'fais quoi ? » Sauvée par la sonnerie Beyonce qui m’annonçait un message. J'avais passé une journée pourrie, levée tôt pour aller faire du sport et le reste de la journée cloîtrée entre les quatre murs de ma chambre. Il manquait plus que je n'ai rien à faire le soir : la journée de grosse dépressive. Bref pas de journée de grosse dépressive parce qu'Andrew venait de sauver ma vie. Il allait venir à la maison et puis comme ça j'aurais de la compagnie. Bon certes je n'avais pas le droit aux sorties, ni aux visites, mais vite fait bien fait, si Andrew se casse pas une jambe en passant par la fenêtre tout se passe comme prévu. Son arrivée était longue, le temps ne passait pas quand on s'emmerdait. J'attendais très patiemment allongée sur mon lit avec mes écouteurs dans les oreilles avec un chewing gum hollywood vert à la chlorophylle, j'vous le conseille il est trop bon et il dure pas très longtemps mais il est bon. Voila voila l'attente fut longue.


@destiny.


Dernière édition par Nirvana Yyoman le Lun 15 Avr - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
just me myself & i

MessageSujet: Re: NON MAIS ALLÔ QUOI.    Mar 9 Avr - 15:17

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
Nini & Drewdrew.
« pff… ». « Kesta ? », en direct live de Brighton, Kaykay la kaïra ouesh ouesh ! Je lève la tête et… « pff… ». Elle me fixe un instant, haussant ses -gros- sourcils. « Kesta ? ». J’lui répondrais bien, mais… « pff… ». Et là, comme je m’y attendais… Kayley reste fidèle à elle-même. « J’te jure que si tu soupires encore UNE SEULE FOIS, j’t’enfonce ma trousse dans le fion ! ». AMEN !!! Bon, je sais qu’elle rigole dans le fond… mais Kayley, elle fait un peu peur des fois, quand même. « j’en ai maaaaaaaarre !!! ». Et sur ces belles paroles, je m’étaaaaale sur la table, la tête dans les bras. Trop de maths, tuent les maths… enfin, même un peu de maths, tuent les maths. LES MATHS C’EST LE MAL !!! LE FRUIT DU DÉMON !!! ET JE REFUSE DE ME LAISSER EMBRIGADER LA-DEDANS !!! « Ta gueule. Et finis l’dernier exos ! ». En fait, Kayley, c’est trop une méchante parfois… surtout quand je viens chez elle pour qu’elle m’aide avec mes devoirs de maths… que SON père m’a donné à faire. Putain, c’est la merde. Dans la famille Read, ils vivent maths. Paye ta life ! Enfin bon, j’n’ai pas non plus mon mot à dire, elle m’aide de bon cœur, elle est pas obligée de le faire et j’ai remarqué une nette amélioration dans mes résultats depuis que Kay me donne des cours. DONC LA VIE EST BELLE MA MERE A ARRÊTE DE ME PUNIR PARCE QUE J’ME RAMENAIS DES TAULES EN MATHS ET ALEX ARRÊTE DE SE FOUTRE DE MA GUEULE !!! Merci Kayley !
Bon, du coup, j’me relève et attrape un stylo. « Bon, tu dois calculer pour savoir où est x. ». Je regarde ma feuille. Le triangle équilatéjesaispasquoi devant moi. Kayley. Ma feuille. Kayley. Ma feuille. Et j’me mets à pointer le x, du bout de mon stylo. « Il est là ! ». Je souris bêtement et je sens, qu’à cet instant précis, Kayley veut m’arracher les yeux à l’aide de mon stylo. ET VU QUE J’AI UNE CHATTE MONSTRUEUSE - dans le sens : j'ai de la chance, hein ? OUI JE SUIS UN HOMME J'AI UN PENIS MERCIAUREVOIR- , la porte claque à cet instant et détourne l’attention de ma pote. MERCI MON DIEU !!! « Kayleeeey, j’suis rentréééééééé ! ». OH.MON.DIEU !!! NON NON NON !!! C’EST LE PÈRE DE KAYLEY ALIAS LE DIABLE EN PERSONNE !!! MON PROF DE MATHS EST LA ET J’SUIS EN TRAIN DE FAIRE DES MATHS ET SI JE NE FUIS PAS VITE, MA SOIRÉE VA SE RÉSUMER A UNE CRÊPE-MATHS-PARTIE ET AVEC UN PEU DE MALCHANCE, LE PÈRE DE KAY VA CHERCHER UN VIEUX PRÉTEXTE TOUT MOISI POUR QUE MA MÈRE SE JOIGNE A NOUS ET FAUT QUE J’ARRÊTE D'ECRIRE EN MAJUSCUUUUUULE ! Non, non, non plutôt me faire sodomiser par la trompe suintante de pus d’un éléphant albinos à sept pattes plutôt que de vivre çaaaaaa !!!! J’attrape alors mon sac qui est au sol, balance toutes mes affaires dedans et me lève en quatrième vitesse. J’suis tellement rapide que Kay n’a même pas le temps de dire quoique ce soit et je choppe ma veste, me précipitant vers l’entrée. « J’dois y alleeeeeeeeer ! Ma mère m’attend ! J’suis désolée Kay, on s’voit une prochaine fois ? ». Pas de réponses. Tant pis. Je m’élance dans le couloir. « M’sieur Read… ». Il a l’air clairement amusé par la situation et me réponds brièvement, avant que je ne sorte de la maison comme un malpropre et que je cours, jusqu’à mon vélo, attaché à un vieux lampadaire. Ouais, j’ai le permis et je me trimbale un vélo… Ma mère n’a pas de quoi m’acheter une voiture et mon pauvre salaire de travailleur à mi-temps dans une librairie ne m’avance pas vraiment sur ce point. Mais osef, j’ai un moyen de locomotion, c’est mieux que la marche à pied !
Une bonne vingtaine de minutes plus tard, j’suis chez moi. J’fous mon vélo devant le garage et j’rentre dans la maison. Ça sent pas bon. Ma mère doit faire des légumes… « Assis… ASSIS !!! ». J’entre dans le salon et Hevan est en train d’essayer de dresser Joey… C’est trop drôle !!! Il écoute keudal et une fois entré dans la pièce, mon ptit bébé se jette sur moi. « ouuuuuuuh ! Jojo !!! ». Hevan me lance un regard noir, que j’ignore en beauté. « C’est le bébé à qui ? Eh c’est le bébé à qui ? ». « Mon dieu Andrew, à chaque fois que tu parles à ce chien, tu perds tes couilles. ». Je lui tire la langue, avant de reprendre, à l’attention de mon ptit bébé. « à drewdreeeeeeew ! ». OUI BON ARRÊTEZ DE VOUS MOQUER !!! Je l’aime moi ce chien !!!! Avec ma maman on l’a trouvé abandonné sur une aire d’autoroute ! Et il n’avait ni tatouage, ni puce électronique. Personne ne le cherchait et il avait même des marques de maltraitance sur lui. PAUVRE BÊTE !!! Et heureusement, ma moue marche encore sur ma mère et elle n’a pas pu résister à mon regard de chat potté. DONC VOILA SI J’ AI ENVIE D’ÊTRE GAGA AVEC MON JOJO C’EST MON PROBLÈME !!!
Bref, Jojo finis par écouter Hevan et il se pointe devant elle, tandis que je m’affale dans le canapé du salon. J’suis crevé… ou pas… Enfin si, un peu. Mais ça, c’est à cause du superplansecretdelamort dans lequel Hevan et moi sommes embrigadés. Oui, j’ai décidé de retrouvé mon père… oui, oui, mon père qui m’a abandonné quand j’avais sept ans. Je sais pas vraiment pourquoi je fais ça… il est clair qu’il ne veut pas de moi dans sa vie et… dernièrement, j’crois que j’y ai un peu plus réfléchi que d’ordinaire… J’crois que j’veux juste savoir… pourquoi. Bref, ma mère refuse cette idée, j’ose pas vraiment en parler à Alex et… Hevan a directement capté que je cachais quelque chose, du coup, elle m’aide dans mes recherches… qui se font principalement en dehors des cours, donc plutôt le soir, ce qui fait qu’on ne dort que très peu… mais ce soir, on a décidé de se faire une ptite soirée de repos. SISI !!! « M’MAAAAAAN !!! ». Oui, j’aime bien gueuler, yakoi ? J’vois la petite tête de ma mère apparaître de l’autre côté de la porte qui sépare le salon de la cuisine. « Oui, mon ange ? ». Paye le surnom. Bref. « On mange quoi ce soir ? ». « Brocolis, mon canard ! ». Ouais, autant brouter l'herbe dans le jardin, TANT QU'ON Y EST !!! Euh… plus qu’une seule solution : squatter chez quelqu’un ! Je choppe mon portable dans la poche de mon jean et fais défiler les numéros sous mes yeux. Kayley… je sors de chez elle et elle passe la soirée avec son père. Kaylee, elle est avec Elouan. Maxime est avec Andreas. Faith… va surement me foutre la jette de ma vie si je l’appelle. Chucky passe la soirée avec l’autre là… Joey ? Bref. Mia… n’en parlons même pas. Lolie = copine de mia = si je l’appelle, elle se pointe pour m’arracher les couilles. Khevan est avec Alex… Nirvana est… NIRVANA !!! HALLELUYA. « T’fais quoi ? ». Message envoyé. LE SORS DES BROCOLIS EST ENTRE SES MAINS !!! Allez disouidisouidisouidi/ UN NOUVEAU MESSAGE ! « rien, j’viens d’finir mon film, et toi ? ». OKAY NIKEL !!! J’attrape ma veste, mes chaussures, j’enfile le tout. « J’VAIS CHEZ NINIIIIIIIIIIIIIII !!! ». « QUOI ? ET MES BROCOLIS !!! ». Bouffe-les et qu’ils ne reviennent jamaiiiiiis ! « Beeeeeen… si y en reste, mets les dans une boite, je les mangerai demain ? ». OU PAS !!! Mouhahaha ! A moi le macdo !! A moi la soirée énervée avec Nini !!!! Je sors alors de chez moi, je fou ma capuche parce qu’il pleut et je commence à pédaler vers le macdo le plus proche. BREF, j’vous épargne les détails, parce que j’ai froid, je suis trempé et la meuf de la caisse se fout limite de ma gueule. J’attrape les paquets, les fous sur mon guidon, j’pose ma veste par-dessus, pour pas les mouiller et je pédale. J’finis par arriver devant la maison de Nini. Les lumières sont éteintes, donc j’en déduis que sa mère et son beau-père dorment. Ils sont cools et même que la dernière fois, ils m’ont chopé en train d’escalader le mur de leur maison… et ils ont été vachement sympa avec moi… à croire qu’ils m’aiment bien. Enfin bon, j’ai pas envie de me faire jeter ou de réveiller toute la baraque, alors j’escalade la face arrière de la maison, monte sur le toit, un peu glissant. D’ailleurs, je manque de tomber à peu près 49 fois et finis par arriver devant la fenêtre de la chambre de Nini. Je toque doucement et elle se lève pour m’ouvrir. Je fais passer les sacs avant moi. PRIORITÉ A LA BOUFFE !!! Et finis par rentrer dans sa chambre. Elle ferme la fenêtre et je souffle un bon coup. « Il pleut sa race dehors, c’est abusé ! ». Heureusement pour moi, j’ai un sweet à capuche. Certes, trempé, mais ça a limité les dégâts sur mon corps. C’est déjà ça. J’enlève mes chaussures que je pose dans un coin de la pièce et désigne les paquets. « J’ai fait le plein ! T’as intérêt à avoir faim ! ». Ou pas, de toute manière, il ne restera rien après mon passage ! Question de principe ! Je pose alors mes yeux sur Nirvana et… « Ouah… ». Okay, tagueule. « Enfin… j’veux dire… t’es cheveux… ils sont bien comme ça ! ». MAIS QUEL CON u.u La meuf elle va chez le coiffeur, elle se fait couper deux centimètres de cheveux et toi, tu lui dis… OUAH ??? OUAH SERIEUSEMENT OUAH ???? PUTAIN !!! Bon, allez mon grand reprends-toi ! J'me mets à tripoter des trucs qui traînent sur son bureau histoire de détourner l'attention... mais bon, j'suis pas sûr que sa marche. Et là... je tombe sur LA perle rare. « NOOOOON !!! ». UNE PHOTO DE NINI A POIL !!! Bon, elle devait avoir genre cinq ans, mais elle était mignonne... ENFIN, mignonne comme une gamine de cinq ans est mignonne... pas mignonne, genre j'ai envie de me la faire, genre mignonne, j'ai envie de lui pincer les joues quoi... BREF BREF BREF, j'me fous de sa gueule c'est drôle. « Ben dis donc Nini, t’avais oublié de me mentionner ce détail de ton enfance ! J'savais pas que t'étais exhibitionniste ! ».
made by pandora.


Dernière édition par P. Andrew Johnson le Mer 10 Avr - 17:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 793

MessageSujet: Re: NON MAIS ALLÔ QUOI.    Mer 10 Avr - 14:06





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


« Si tu deviens moine un jour, t'es obligé de te raser le crâne ? Et c'est comme être prêtre, t'as plus de droit de bais...hm faire l'amour ? » Quitte à passer ma journée entière à la maison, autant m'intéresser à la vie en Chine. Ouais c'est un monde différent, les gens sont différents qu'en Angleterre qui sont différents des américains. Mexico me maaaanque. « Tu peux avoir un chien de compagnie ? T'as pas peur qu'il se fasse kidnapper par tes voisins pour le manger ? » Les chinois sont dingues, ils mangent des chiens, des scorpions et j'en passe, alors des fois je garde un oeil sur Poupoune et Shogun mes deux bébés chats. S'ils disparaissent j'aurais un coupable ! Non mais c'est vrai, déjà que j'ai (presque) arrêté de manger de la viande depuis le cheval à la place du bœuf. Scandale. On peut plus avoir confiance en personne, même Findus essaie de nous tromper... Mais où va le monde ? En tout cas moi j'arrête d'acheter de la viande, t'façon c'est même pas bon, sauf dans les hamburgers. Le macdo enfin une marque qui nous trahira jamais. « Le chien est une vinde chaïre » Une vinde chaïre ? Moi pas comprendre. Je savais parler le chinois mais pas le anglinois quoi, enfin parler c'est un grand mot je sais dire "ni hao", je sais dire merci et de rien. Je suis prête à partir en Chine moi. J'aime les langues, apprendre à parler toutes les langues du monde c'est mon rêve, ouais je sais déjà parler espagnol, portugais et américain/anglais. Il manque plus que le français, l'italien, le chinois, le japonais, le manchot et le reste du monde, c'est bon j'suis large. Bref, je pris un paquet de chips en restant dans la cuisine. J'en revenais pas qu'il était 19 heures, le temps passait si lentement. C'est pas que la Chine n'est pas passionnante mais a part savoir que les chinois bouffent les chiens me suffit. « Hmhm, dakodak. Mamaaaaaaaaaaan ? Tu sais que t'es belle ! » Ma mère était belle it's right. Elle me ressemble, c'est la même que moi en plus vieille avec un peu plus de rides. Mais les mexicaines sont belles, nous on est belle. Une famille de bombes. Bon oké j'arrête. « Qu'est-ce que tu veux ? » En plus d'être belle, elle me comprenait, c'est beau la relation mère/fille. « Je peux aller chez Stitch ? S'il te plait, s'il te plait, s'il te plait, s'il te plaaaaaaait. » J'utilisais le prénom Stitch parce que ma mère l'aimait beaucoup, il faut dire que c'était la moins excentrique de mes copines. Contrairement à Kayley qui foutait la maison en désordre, Stitch faisait la vaisselle. Puis mon beau-père la "kiffffffff trop", en même temps, qui n'aime pas Stitch ? « Stitch = Kayley, Andrew, VIOLET ?? » Tentative de "baisage"... raté ! Fuck fuck fuck, faut qu'elle arrête de lire dans mes pensées. Donc demi-tour avant toute et je pars bouder dans ma chambre. « Nini tu viens pas miger ? » C'était mon beau-père qui m'avait suivi, si ma mère aurait pas été là il m'aurait laisser sortir. Relou la madre. « Non j'ai pas faim et puis j'aime pas les sushis. » Claquage de porte hyper forte pour dire à ma mère ô a quel point j'étais énervée contre elle. Elle réagissait toujours comme si elle avait toujours été vieille et aigrie, comme si elle n'avait jamais eu de jeunesse. Ça arrive à tout le monde de s'engueuler avec d'autres personnes. Il y avait quand même une chose que j'aimais bien c'est que la vieille aigrie se couchait toujours très tôt et quand elle dormait tu peux faire une projet x elle entendra rien. Bref Andrew avait sauvé ma life et ma soirée qui avait assez mal commencé et en plus mon ventre commençait à faire son cinéma. Et d'un coup... l'odeur du macdo, omg omg c'est comme si : tu ne peux pas aller au macdo, alors le macdo vient à toi. Puis j'entendis toquer à la fenêtre. Les sacs de bouffe, je l'aimais de plus en plus à ce moment précis, puis petite enjambée en essayant de ne pas y laisser une boule et j'avais de la bouffe et Andrew dans ma chambre. « Il pleut sa race dehors, c’est abusé ! » J'écoutais à moitié sa première phrase mon ventre ronronnait, même Shogun ne ronronnait pas aussi fort. « Pauvre bichette t'es toute mouillée. J't'aurais bien passé un truc sec mais tu risques de bailler dans mes vêtements. » Bon fuck qu'il soit mouillé ou pas, il a qu'à enlevé son sweat et le foutre sur le radiateur. Moi j'avais qu'une envie : MANGER. « J’ai fait le plein ! T’as intérêt à avoir faim ! » Il faut pas me le dire deux fois et moi j'ai toujours faim. Je n'en laisserais pas une seule miette. « Tu lis dans mes pensées amen mon dieu ça fait trois jours que je mange des sushis, des nouilles et du riz cantonnais. J'deviens folle avec toute cette bouffe chinoise c'est pire qu'un régime. » Je m'installais sur mon lit en attendant que mosieur arrête de gigoter dans tous les sens. « Ouah… » Je fis une tête en mode émoticône bizarre ( ^o) ). Ouah quoi ? Ouah ça veut dire quoi au juste ? J'dois le prendre comment : ouah-ouah ou ouaaaaaah ? Bref c'était Andrew j'arrivais pas toujours à le comprendre donc je lui fis un petit sourire. « Enfin… j’veux dire… t’es cheveux… ils sont bien comme ça ! » Bon.... bah smile hein. Je laissais sortir un petit rire avec un merci. Puis bon j'avais plus la patience, j'avais faim moi. J'ouvris un sac en prenant une frite. Bordel qu'elle était bonne cette frite, je dégustais cette frite quand tout un coup. « NOOOOON !!! Ben dis donc Nini, t’avais oublié de me mentionner ce détail de ton enfance ! J'savais pas que t'étais exhibitionniste ! » OH BORDEL, je le levais en mode speedy gonzalès et pris la photo pour la cacher en rigolant. Honte sur moi, shame on meeeee, putain ma mère voulait ma mort j'en suis certaine. Pourquoi prendre sa fille toute nue en photo en plus elle l'avait posé SUR MON BUREAU. « OH MY FUCKIIING GOD efface cette photo de tes souvenirs, à trois tu auras oublié. » Comme si ça allait marcher, l'hypnose pour les nuls. « Arrête de rigoleeer euh ! Puis j'ai toujours été exhibitionniste, comme si t'étais pas au courant. » Je reprenais mon sérieux en regardant mosieur Johnson rire aux éclats. Il serait pas en train de se foutre un petit peu de ma gueule par pur hasard ? Je fis un petit sourire en essayant d'me laver de toute cette tehon qui puait en moi. « Arrête d'te foutre de ma gueule ou j'bouffe toutes tes frites, toi t'auras le droit au drôle de truc qui empeste dans le frigo. Ça doit être du poisson plus trop frais, ou alors pleins de sortes de viandes mélangés arg. » Je regardais une fois de plus la photo de quand j'étais gamine et en plus j'étais heureuse dessus. Tema le big smile que j'avais, pauvre innocente que j'étais, si jamais su qu'un jour cette photo se retrouverait sur mon bureau et tomberait entre les mains d'Andrew, j'aurais mis un culotte. « J'suis sûre que ta mère a dû prendre des photos de toi a walpé quand t'étais enfant. Les mères sont vicieuses elles savent qu'elles utiliseront ce genre de photo contre nous un jour. » C'est vrai en plus, moi qui adooore les photos ma mère même fait des centaines d'album photo de ma tête et désormais j'oserais plus jamais les ouvrir de ma vie après cette photo là, haaaa les mères. « Pose tes grosses fesses et viens manger ! »

@destiny.


Dernière édition par Nirvana Yyoman le Lun 15 Avr - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
just me myself & i

MessageSujet: Re: NON MAIS ALLÔ QUOI.    Sam 13 Avr - 16:47

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
Nini & Drewdrew.
Franchement, j'ai bravé la pluie, le mauvais temps (c'est la même chose, mais osef), les voitures qui ont failli m'écraser, les freins abimés de mon vélo, le froiiiiid, la route glissante, la meuf qui s'est foutue de ma gueule au mcdo, la pluie dans les yeux, tout ça pour rejoindre Nirvana. Si c'est pas une preuve d'amour ça ?!? Enfin... amour, amour... entre Nirvana et moi, y a pas d'amour... Une grande amitié... OUAIS voilà !! On est super trop potes pour devenir quoique ce soit d'autre... Non pas qu'elle n'est pas belle... oulala, non vraiment pas. Nirvana est l'une des filles les plus belles que je connaisse mais... MAIS RIEN DU TOUT. Et puis de toute façon, j'suis sûr que je suis pas son genre... Ouais, j'suis certain qu'elle kiffe les mecs plus vieux, plus grands, plus métissés et plus baraqués que moi... ouais... Un mec qui passerait bien à ses côtés quoi... DONC ANDY T'AS GENRE ZÉRO CHANCE. Et puis pourquoi j'me dis ça, moi ? NIRVANA EST MON AMIE, MA MEILLEURE AMIE POINT BARRE. … … … … Une meilleure amie avec qui j'aime rester, même à rien faire, une meilleure amie qui me fait rire, avec qui je suis cent pour cent naturel, une meilleure amie avec un physique très avantageux... une meilleure amie qui... m'attire ? NON NON NON !!! Une meilleure amie tout court et on s'arrête là... Putain, ça fait mal à la tête de réfléchir, la vie est dure...
« Pauvre bichette t'es toute mouillée. J't'aurais bien passé un truc sec mais tu risques de bailler dans mes vêtements. ». Je lui lance un espèce de regard noir de la mort pas vraiment crédible, mais bon, au pire j'me fou à poil hein ? Quoique... non ! J'suis sûr qu'elle se foutrait de ma gueule !!! « pas grave, j'vais trouver un autre moyen de me sécher». Et au même moment, je la serre fooooort dans mes bras. Marque d'affection ? NOOOON !!! Juste un moyen de l'emmerder royalement en la mouillant !! MOUHAHA JE SUIS LE MAAAAAAAL !!! Et en plus, ça me permet de me sécher un peu. SI C'EST PAS BEAU LA VIE ?!? Non mais franchement ! Elle est deux en un cette Nirvana ! Vraiment pratique !!! J'devrais la mettre en vente sur eBay, j'me ferai un max de tunes, j'en suis certain ! Bref, l'autre gueuse râle et moi, j'me marre... ben, parce que c'est drôle... « ça, c'est pour le bichette ! ». J'finis par la lâcher, un sourire innocent plaqué sur ma gueule et j'abaisse la fermeture éclair de mon sweet pour l'enlever et le poser sur le radiateur. Mon t-shirt en dessous est un peu mouillé, mais rien de bien grave. Oui, je fais comme chez moi, yakoi ??? J'ai beau connaître Nirvana seulement depuis le mois de septembre, j'ai passé énormément de temps dans sa maison... DONC, je sais que j'ai pas besoin de demander avant de faire le moindre geste.
Notre sujet favori... enfin, MON sujet favori arrive rapidement sur le tapis : LA BOUFFE !!! En plus, j'ai troooooop faim. Et j'crois que je le mérite bien, parce que j'ai bravé la foudre pour échapper aux brocolis et manger un bon mcdo en charmante compagnie ! « Tu lis dans mes pensées amen mon dieu ça fait trois jours que je mange des sushis, des nouilles et du riz cantonnais. J'deviens folle avec toute cette bouffe chinoise c'est pire qu'un régime. ». Et bah ça tombe bien ! Et encore, elle a de la chance de pas avoir pour beau-père un français, sinon, elle se boufferait des grenouilles à tous les repas !!! Grenouilles farcies, grenouilles par-là !!!! Trop de grenouille tue la grenouille. La bouffe chinoise est plutôt bonne moi je trouve, en plus, son beau-père cuisine bien quand même... Genre, la dernière fois, il m'a fait des boules coco et c'était vraiment trop bon. Oui, j'aime le beau-père de Nirvana. Il est trop sympa et il me fait souvent à manger. Bon, j'comprends pas toujours ce qu'il dit, du coup, la plupart du temps, je réponds un vieux « oui oui », qui n'a rien à voir, mais je l'aime ce type ! La mère de Nirvana est sympa aussi... même si parfois... elle fait un peu peur. Kayley m'a dit que c'était parce qu'elle venait d'Amérique Latine, et les meufs là-bas, elles passent tellement de temps exposées au soleil, que leur sang devient hyper chaud et que du coup, c'est pour ça que y a l'expression, « avoir le sang chaud », pour dire qu'on s'énerve rapidement... et que c'est pour ça que les meufs de là-bas, elles ont du caractère... j'sais pas vraiment si c'est vrai, enfin bon... Tout ça pour dire que la mère de Nirvana est VRAIMENT canon, mais elle fait VRAIMENT peur... mais j'crois qu'elle le fait exprès. Parce qu'elle voit que j'flippe un peu...
Bref, Nini s'assoit sur son pieu et commence à fouiller dans le sac du mcdo... ET LA Ô GRAND MIRACLE !! LA perle rare : la photo de Nini à poil dans son jardin, quand elle était petite. Du coup, ben... forcément j'me fou de sa gueule et forcément, elle est pas contente ! En même temps, j'suis sûr qu'elle aurait fait pareil si ça avait été l'inverse... voir même pire, donc j'ai pas vraiment de remords. « OH MY FUCKIIING GOD efface cette photo de tes souvenirs, à trois tu auras oublié.  ». Je deviens de plus en plus hilare au fur et à mesure des secondes, si bien que je commence à sentir une crampe au niveau de mon ventre. J'attrape la photo, avant qu'elle ne pense à la planquer et me marre encore plus. « Arrête de rigoleeer euh ! Puis j'ai toujours été exhibitionniste, comme si t'étais pas au courant. ». Ouais fin bon, j'ai jamais vu grand chose moi !!! Ô INJUSTICE QUAND TU NOUS TIENS !!!!! Bref, j'réponds rien, parce que je ris trop et Nini commence à s'agiter pour récupérer la photo. Heureusement, j'suis plus grand qu'elle et je tends le bras vers le haut pour l'empêcher de reprendre son bien. « Arrête d'te foutre de ma gueule ou j'bouffe toutes tes frites, toi t'auras le droit au drôle de truc qui empeste dans le frigo. Ça doit être du poisson plus trop frais, ou alors pleins de sortes de viandes mélangés arg. ». J'arrête brusquement de rire la fixant avec de grands yeux. « Oh non, on avait dit, pas la bouffe ! ». ET ENCORE MOINS LES FRITES !!! J'ai ramé le cake pour les acheter alors il faut qu'elles se retrouvent, coûte que coûte, dans mon estomac. PAS TOUCHE A LA PAAAAAATATE !!! SACRILEGE SUPRÊME !!! « J'suis sûre que ta mère a dû prendre des photos de toi a walpé quand t'étais enfant. Les mères sont vicieuses elles savent qu'elles utiliseront ce genre de photo contre nous un jour. ». Je repose la photo sur le bureau et me mets à sourire comme un trou du cul. « T'imagines même pas ! Mais tu ne les verras jamais pour la simple et bonne raison que ces photos compromettantes se trouvent chez mes grands-parents ! ». Je lui lance un ptit regard provocateur. « C'est à dire, loin, loiiiin, LOIIIIIN de toi... », je hausse un sourcil avant de continuer, « ma ptite ! ». MOUHAHAHAHA !! Elle va me tuer, mais rien à foutre, ça m'a fait marrer !!!
« Pose tes grosses fesses et viens manger ! ». MEGA GOOD IDEA (ouais je speak english tavu!). Je finis alors par m'assoir comme un gros tas sur le lit de Nini. Le matelas rebondie un ptit peu, et je choppe l'un des – précieux – sachets. Je fouille et je tombe sur un mcchicken encore tout beau tout chaud. J'm'en lèche les babines à l'avance. Du coup, Nirvana et moi nous retrouvons face à face, assis en tailleurs sur son lit, à bouffer... en silence... du moins, pendant quelques instants. « 'é'onandme ! ». Bon okay, note pour plus tard : ne pas parler la bouche pleine. Ma mère me donne une gifle à l'arrière du crâne quand je fais ça et heureusement pour moi, elle n'est pas là à cet instant... Ou même le midi, à la cantine, quand je mange avec Nini et Kay... parce que généralement, on bouffe comme des vrais porcs. Bref, du coup, je mâche fortement, j'avale et prends une gorgée de coca-cola. « C'est bon quand même ! ». Voilà, là c'est plus clair ! Bref, on bouffe et ça fait du bien par où ça passe ! J'suis relativement calme jusqu'au moment où... « Nini, arrête de m'aguicher ! ». Bon, bien sûr, j'dis ça sur le ton de l'humour, mais cette bécasse se retrouve avec son t-shirt super bas et disons que... j'ai une superbe vue sur ses seins... qui sont très beaux, hein, y a pas de soucis, mais voilà quoi... Nirvana a beau être une de mes meilleures amies, elle reste une fille... une très jolie fille. BON, faut pas qu'elle soit gênée, faut que je trouve un truc pour la faire rire. Viteviteviiiiiiiiiiiiiiiiiite « D'abord une photo de toi nue, maintenant un t-shirt vachement échancré... tu sais, si tu veux mon corps d'Apollon, il suffit de demander, hein ? ». Et là, j'me mets à me marrer- une fois de plus -.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 793

MessageSujet: Re: NON MAIS ALLÔ QUOI.    Lun 15 Avr - 16:53





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


« pas grave, j'vais trouver un autre moyen de me sécher » Je voulais pas en savoir plus, déshabille twaaa right now, allez à poil. Puis je sais pas, quand j'ai vu son regard vicieux j'ai senti le coup foireux à trois kilomètres, flair de ouf ouais ouais. HOP HOP HOP qu'est-ce qu'elle va faire la bichette ? J'ai pas eu le temps d'ouvrir la bouche pour lui dire que même pas dans ses rêves qu'il était déjà sur moi. Non il m'avait eu, je suis une débutante. Battue par le petit jedi. En plus c'était même pas un câlin d'amour, mais un câlin pour emmerder son monde, enfin son monde, pour m'emmerder moi. Vilaine personne. « NAOOOON YACH MOA. » Il me serrait fort fort fort le fou, il avait pas peur que mes obus lui explosent à la tronche lui. Bref je restais immobile parce que je pouvais lui faire ma prise de ninja du scorpion vénère mais j'allais éviter de lui faire beaucoup mal, j'vais pas lui casser quoique se soit, j'veux pas qu'il ait une jambe de bois ou le castrer à vie. J'arrivais plus à respirer, omg je m'étouffais moi-même avec mes seins. « ça, c'est pour le bichette ! » Ufffff je pouvais enfin souffler. Du coup pas la peine de dire qu'il avait humidifié mon haut, merci Andrew. Bref il fait sa petite vie, enlève son sweat, le pose sur le radiateur, tranquillou tranquillou. Plus le temps de rigoler right now, on passe à une étape importante de notre croissance : MANGER. J'étais déjà assise sur mon lit, j'attendais juste monsieur avant de manger, enfin je prenais des frites en cachette. Mais chut hein. Puis vint l'histoire de la photo. LA PHOTO. LA PHOTO QUOI. J'allais en faire des cauchemars de cette photo mon dieu. Pourquoi ma mère était aussi vicieuse. Je suis sûre sûre sûre qu'elle voulait que quelqu'un tombe dessus. Il avait tellement l'air fier de lui, fier d'avoir trouvé cette 'perle rare', fier de sa connerie. Je fais quoi ? Je le tue maintenant ou j'attends un petit moment ? En plus il me narguaaaaait ! Pff trop de méchanceté en lui. En plus il arrête pas de rigoler. PUIS DE PIRE EN PIRE, en essayant de récupérer cette superbe oeuvre d'art, il commençait à lever le bras pour pas que je me saisisse de la photo. 1m34 c'est pas suffisant pour attraper cette photo alors il me restait plus qu'une chose à faire : bouder. J'avais beau lui faire des menaces et après un moment EURÊKA j'avais trouvé sa faiblesse mouhahaha, c'est moi le mal, c'est moi le lion maintenant. LES FRITES ! « Oh non, on avait dit, pas la bouffe ! » Bien dressé le petit. Il repose enfin la photo et arrête de se foutre de ma gueule. Première règle pour être pote avec Andrew : ne jamais toucher à SA bouffe. Quand je vous disais qu'il m'aide beaucoup dans mon régime. « Ma vengeance sera terrible Andrew Johnson. » Pas le temps de réfléchir de suite de suite à cette vengeance mais j'ai le temps, comme on dit c'est un plat qui se mange froid. En parlant de ça il y avait des frites et mon big mac que je n'avais pas envie de manger froid (tema la transition, c'est mon prof de culture générale qui serait trop fier de moi :') ). « T'imagines même pas ! Mais tu ne les verras jamais pour la simple et bonne raison que ces photos compromettantes se trouvent chez mes grands-parents ! C'est à dire, loin, loiiiin, LOIIIIIN de toi... » Dit il d'un air content. « ma ptite ! » Ma petite ? Ma petite ? Il avait dit ma petite ? Le crime suprême. Il voulait qu'on se fight c'est ça ? Coup de tête balayette et coup de sein pour l'achever ouais ! Directement je levais mes yeux vers lui, en mode tueuse à gage mélangé de tigresse qui avait trouvé sa proie, bon trigresse-tigresse, je remuais pas ma queue pour dire que j'avais une proie. En gros il était dans la mierda profonde ! Il était à moi, il ne pouvait plus fuir surtout qu'il ne pouvait passer que par la fenêtre et que seule moi savait comment ouvrir LA fenêtre. « J'irais voir ta mère, je sais qu'elle a pleeeeeins d'histoires à raconter de quand t'étais bébé. » A moi le petit regard provocateur. « Si je me souviens bien, bébé Andrew aussi était exhibitionniste. Quand tu sortais de la douche, tu courrais de partout tout nu... » Sa maman nous racontait toujours les mêmes histoires quand on allait la bas quand Andrew démoulait son cake. Elle attendait cette pause caca fréquente pour nous raconter tout ça, elle savait qu'on pourrait l'utiliser contre lui un jour. Elle était drôle sa maman. « Surtout quand il y avait des invités parce que tu pouvais leur montrer comment tu jouais à l'hélicoptère. MA BICHE. » Je fis un petit sourire en prenant une frite dans ma bouche puis en simulant un petit bisou en signe de paix. Il avait aucune chance contre moi, j'avais juste été photographiée toute nue happy de la vie mais lui avait eu beaucoup d'aventures avec son petit hélicoptère. Bon drapeau blanc pour la bouffe. Mon big mac à la main, mon coca entre les jambes qui étaient croisées et des frites à disposition. This is the paradise. On se regardait, croquait, mâchait et avalait, mâchait, avalait et croquait, regardait et croquait et avalait. « 'é'onandme ! » Je levais un sourcil avec un petit sourire, enfin j'évite quand même de sourire quand je mange un hamburger, c'est pas très sexy. Bref bref il avait totalement raison, j'avais pas compris certes mais il avait raison. Alors je fis un signe de la tête toujours en croquant, mâchant et avalant. « C'est bon quand même ! » Je refis un signe de la tête pour dire que j'étais d'accord. En même temps c'était macdo, c'était bon tout le monde le savait. Et dire que certaines personnes n'aimaient pas les frites.... Véridique, des gens n'aiment pas les patates, les pauvres ils n'allaient jamais jamais jamais manger de patate de leur vie. Bon dans un sens il en restera plus pour nous les adorateurs de la patate. « Nini, arrête de m'aguicher ! » Je résume la situation : j'étais en train de prendre une frite que je venais de tremper dans la sauce frite parce que j'adore la sauce frite. La frite était dans ma bouche et j'avais surement de la sauce sur le coin de la bouche et une grosse envie de rot quand le calme fut rompu par Johnson. Puis bon j'avais bien remarqué qu'il ne me regardait plus trop dans les yeux. C'était un peu bizarre quand j'y repense. Mais j'ai même pas eu le temps de penser à quoique se soit qu'il avait déjà rappliqué. « D'abord une photo de toi nue, maintenant un t-shirt vachement échancré... tu sais, si tu veux mon corps d'Apollon, il suffit de demander, hein ? » Je remontais rapidos mon tee-shirt avant de rigoler. En plus le rire chelou d'Andrew ne m'aidait vraiment pas à rester sérieuse. Comment dire... il devenait beaucoup moins viril quand il commençait à rigoler aiguë, un rire d'animal mélangé à un rire d'humain, un rire chelou quoi. On dirait une vache en train de se faire prendre par un boeuf, vraiment. « Ma tentative de drague a échoué. » Je fis une moue triste en bouffant la fin de mon big mac un mode grosse dépressive de la vie. Me dire qu'Andrew me matait grave les seins me gênait pas tant que ça, c'est un mec, tout le monde sait que les mecs adoooorent les gros seins, presque autant que les frites ! Mais c'était bizarre quand même, enfin j'veux dire c'est chelou quand même. Enfin j'y pense pas, on s'en fout une poitrine reste une poitrine et un mec reste un mec. « Monsieur McDonald's est l'homme de ma vie. » Ouais enfin si on compte pas toute la graisse de sa bouffe qui vient squatter mes cuisses et mes fesses. Tant pis, j'aime l'inventeur du mcdo. Puis un visiteur fit l'entrée dans la chambre : ma poupoune. Poupoune c'est le prénom de ma chatte, elle avait beaucoup de poils mais elle était toute douce, en tout cas c'est ce que les autres disent. Poupoune était un peu en chaleur, à son âge elle avait besoin de se soulager un peu. « Laisse pas traîner ta jambe sinon elle va se frotter à toi. Pauvre chatounette elle a vraiment besoin que je lui trouve un mec. » Le temps de terminer notre repas Poupoune avait fait son petit tour et était partie rejoindre Shogun ou alors se trouver un mâle pour se déchaleuriser. La vie de chat c'est vachement compliqué.

@destiny.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
just me myself & i

MessageSujet: Re: NON MAIS ALLÔ QUOI.    Mar 23 Avr - 14:09

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
Nini & Drewdrew.
 « Ma vengeance sera terrible Andrew Johnson. ». « Bouhouuuu, j'ai trop pe/'AÏLLE ! ». Pas le temps de finir ma phrase que je me prends un vieux coussin dans la gueule. Merci Nini ! Je suis maltraité, moi je vous le dis ! Entre ma mère, qui ADORE me faire des gros bisous baveux dégueulasses qui me donnent la gerbe dès le matin (jotem mamoune) et qui s'amuse à raconter mes PIRES souvenirs d'enfance à qui veut bien l'entendre – ce qui constitue un élément relativement gênant de mon existence actuelle -. Kayley qui a pour but ultime dans sa life de faire des tresses avec mes cheveux (mes bébés :'( ), son père qui veut que je devienne un vieux matheux avec calculatrice intégrée dans la rétine. Et Nirvana qui me tape avec un coussin, j'suis vraiment pas aidé... mais je dois dire, que dans l'art de la maltraitance extrême sur ma pauvre petite personne, la championne toutes catégories reste et restera... HEVAN !!! Non, mais je vous jure, cette fille, elle me martyrise jours après jours. Déjà, elle a baisé dans MON pieu, avec SON mec. Ouais, je sais, j'arrête pas d'en parler, mais j'vous jure que ça m'a vraiment traumatisé. Bon, sur le coup, je m'en fichais, parce que j'étais avec Mia, c'était l'anniversaire d'Hevan, j'avais un petit coup dans le nez et j'avais pas dormi dans mon lit. MAIS LE LENDEMAIN... ijziduzeuifr... Crevé, j'me suis allongé sur mon lit et là... j'ai senti une substance étrange au niveau de mon visage – en plus, je venais de me laver les cheveux -... Au début, j'ai pas compris ce qui m'arrivait... c'était bizarre... très bizarre, en plus, la fatigue n'aidant pas, j'ai mis au moins trente ans à comprendre ce que c'était... Un moment, j'ai même failli goûter... Mais je l'ai pas fait et depuis, je remercie un peu plus jours après jours mon incroyable bon sens qui m'a ôté cette idée sordide de mon esprit, puisque la fameuse substance étrange, n'était autre que... DU SPERME !!! Oui oui !!! DU SPERME DE L'AUTRE LA !!! En vrai, Tate c'est trop mon pote, mais là, on a passé un stade d'intimité je crois bien, et j'aime pas trop beaucoup ça. Du sperme d'un autre mec sur MON oreiller et dans MES cheveux. J'crois que j'aurais tout vu et tout vécu ! J'pourrais même écrire un livre qui deviendrait un best seller !... Genre ce gros cassos peut pas viser autre chose que mes draps... Pas doué d'la kékette celui là, je vous jure ! Faudrait qu'il prenne des cours de tir à l'arc ou je sais pas, mais putain, qu'il apprenne à viser bordel de merde ! BREF, Hevan est vraiment la pire chieuse de la décennie. Le matin, quand je prends ma douche, une fois sur deux, il n'y a plus d'eau chaude, parce que MADAME HEVAN GROSSE CASSE COUILLES BRIDGESTON a passé sa life sous la douche et a vidé la réserve d'eau chaude. Aussi, elle aime bien me piquer ma serviette quand je suis sous la douche, comme ça, quand j'en sors, j'me retrouve à poil, mouillé, comme un con. Elle s'amuse aussi à mettre du miel dans mes céréales, du coup, quand je mets la main dans le paquet, j'ai les doigts collés... Crever les pneus de mon vélo, désaccorder ma guitare, chanter comme une truie quand y a Bob l’Éponge à la télé (comme ça, j'peux pas entendre), manger la bouche ouverte (parce qu'elle sait que ça m'énerve), me lancer ses chaussettes dégueulasses à la gueule, péter alors qu'il fait -40 °C et qu'on peut pas ouvrir la fenêtre... Enfin bref, Hevan, elle aime bien m'emmerder, mais... je l'adore... j'dois être un peu masochiste en fait...et c'est pour ça que j'ai bravé la pluie, le froid, la foudre, les voitures et la connasse du macdo, pour rejoindre Nini et me faire taper dessus avec un coussin à poils longs. « J'irais voir ta mère, je sais qu'elle a pleeeeeins d'histoires à raconter de quand t'étais bébé. »... ouais bon... en fait, j'aurais peut-être mieux fait de rester chez moi, hein ? « Si je me souviens bien, bébé Andrew aussi était exhibitionniste. Quand tu sortais de la douche, tu courrais de partout tout nu... »... OUI BON !!! J'ai jamais été pudique et quand j'étais gosse, c'était encore pire ! J'me souviens qu'un jour à l'école, j'avais baissé mon pantalon parce que Mike, la grosse brute, m'avait dit que j'étais une poule mouillée... La maîtresse m'avait grondé et j'avais pas eu le droit d'aller à la récréation pendant une semaine. Aussi, un jour, je devais avoir six ans, j'avais montré mon zizi à une fille, derrière l'arbre de l'aire de jeux à côté de chez mes grands-parents. En échange, elle m'avait montré ce qui se cachait sous sa jupe... et c'était pas très très intéressant... enfin, d'après nous, parce que quelques secondes plus tard, on avait remarqué un vieux monsieur qui nous matait, caché derrière l'arbre. Il nous avait proposé de venir prendre un bonbon dans sa camionnette et... on s'était barrés en courant. ENCORE UNE FOIS J'AVAIS FAIT PREUVE DE BON SENS !!! Oh mon Dieu, mais en fait, je suis trop intelligent... et je le savais MÊME PAS !!! Trop de talent en moiiiii !!! N'empêche que quand j'y repense, j'me dis qu'on avait géré avec ma pote, parce qu'à l'époque, on n'était pas au courant qu'un vieux monsieur pouvait être un pédophile... en fait, on savait même pas ce que ça voulait dire. J'avais entendu le mot à la télévision et j'me souviens que je croyais que c'était une marque de médicament... genre, y a le doliprane et le pédophile... BREF. « Surtout quand il y avait des invités parce que tu pouvais leur montrer comment tu jouais à l'hélicoptère. MA BICHE. »... Cette grognasse choppe une frite et l’enfourne dans sa bouche en me mimant un ptit bisou du genre : dans ta gueule l'avorton. « C'était pas l'hélicoptère à l'époque, c'était le pédalo... », je ronchonne... ouais, quand on était petits, on appelait ça le pédalo, parce que les hélices elles sont pas grosses... du moins, pas aussi grosses que celles d'un hélico !
Bref, Nirvana et moi, nous retrouvons rapidement l'un en face de l'autre sur son lit, assis en tailleur. Il suffirait plus qu'on se fasse passer le calumet de la paix et on passait pour des indiens sans aucun mal ! … enfin, un peu plus Nini que moi, parce qu'elle est bronzée, mais osef, j'serai comme George dans Peter-Pan, j'serai un indien BLANC !!! RANAFOUTRE !!! Discrimination des blancs comme des culs !!! je dis NON MADAME ! Bref, on mange en silence, le brisant quelques rares fois pour dire des trucs super utiles genre : « c'est bon ! », « ouais » « passe-moi une serviette » . « t'as d'la sauce sur le nez ». « va te faire sodomiser avec ta paille »... enfin bref, que de belles choses, jusqu'au moment où... Nirvana se penche et... son t-shirt s'abaisse et... et... eeeeeeeeeeet... ben y a du monde au balcon quoi... Non, mais attendez ! Vous allez pas m’engueuler parce que je regarde hein ! C'est pas d'ma faute et tout le monde sait que Nini elle a des grosses baloches ! Alors c'est pas comme si c'était de ma faute. C'est mes yeux... ils peuvent pas regarder ailleurs et je crois même que... je bave... sur mes frites en plus et les frites mouillées, c'est dégueulasse ! ET BON, puisque je suis un bon ami et que j'ai pas envie de faire inondation dans la chambre de Nini, je lui fait remarquer ce léger petit détail qui m'a accroché l’œil... « Ma tentative de drague a échoué. »... ouais... ou pas... BON OKAY ANDREW TAGGLE !!! Et pour une fois, j'écoute la petite voix autoritaire dans ma tête et je ferme ma gueule, parce que j'en ai marre de passer pour un cassos, c'est épuisant parfois. Bon, on retourne à nos hamburgers et on bouffe comme des gros... Quelques fois, quand Nini regarde ailleurs, je jette un ptit coup d’œil un peu plus bas... mais rien, elle a remonté son t-shirt... j'me dis que j'suis trop con de lui avoir fait remarqué et puis... finalement non, j'ai bien fait... Elle aurait fini par remarquer que je la regardais plus vraiment dans les yeux et elle m'aurait pris encore plus pour un ptit pervers en rut. Elle m'aurait choppé par la peau du cul et m'aurait balancé à travers sa fenêtre pour me faire dégager. J'aurais fait un roulé boulet sur les tuiles de son toit et j'aurais atterri comme une merde dans son jardin où tous les chats du quartier se seraient pointés pour venir me manger... Genre comme dans le film Batman, avec Catwoman... la meuf elle se fait bouffer par des chats, du coup... elle devient Catwoman... MOI JE SERAIS CATMAN... genre trop viril tsé... et avec un peu de malchance, tout ce raffut aurait réveillé sa mère et son beau-père. Sa mère m'aurait attaqué avec des tacos toxiques bourrés de piments rouges et son beau-père aurait fait un remake de Jackie Chan Versus Chuck Norris et j'serais rentré chez moi avec la gueule en biais... J'AURAIS ÉTÉ UN PICCASSO PORTATIF !!! Les gens auraient payé pour voir ma gueule dans un musée... Je serais devenu riche... Oh, c'est peut-être pas une si mauvaise idée finalement...
« Monsieur McDonald's est l'homme de ma vie. ». La voix de Nini me ramène brusquement à la réalité et je sursaute vivement. Je pose un regard perdu sur elle et tente de reprendre fil avec la réalité... J'avale la dernière bouchée de mon hamburger et hausse les épaules, la bouche pleine. « Tu parles de Ronald ? ». Ouais, Ronald c'est le créateur de McDo euké ???? Quand j'étais petit, il me faisait trop peur !! Un jour, ma maman m'avait organisé un anniversaire au mcdo et c'était un mec déguisé en Ronald qui était venu me donner mon gâteau... Ça aurait été cool, si j'avais pas chialé jusqu'au moment où le mec se casse... Et puis après, on était allé s'amuser dans les jeux pour enfant du mcdo... et... j'étais resté coincé dedans...-ouais, quand j'étais petit j'étais un peu gros-... Et puis ma mère et mon père étaient partis, ils avaient pas vu que j'étais pas là, parce que y avait trop de gamins... et j'avais chialé comme un con, coincé dans les jeux du mcdo... jusqu'au moment où ma mère était revenue me chercher... BEST BIRTHDAY EVER ! Bref. « Ronald McDonald... sérieux, c'est quoi ce nom ? Ses parents l'ont pioché dans un kinder suprise ou quoi ? En plus, il est moche, il peut pas être l'homme de ta vie ». Moi jaloux ? NON !!! Alors là, pas du tout !!! Sur l'échelle de la jalousitude, j'en suis à moins 4514521 alors, non, je suis pas jaloux...Et puis tout le monde le sait, l'homme de sa vie, c'est Violet (keur keur sur twaaaaaa). « Laisse pas traîner ta jambe sinon elle va se frotter à toi. Pauvre chatounette elle a vraiment besoin que je lui trouve un mec. ». HEIN QUOI OU KESKISPASSE ?????? On peut même plus bouffer son mcflurry napage chocolat, kit-kat en paix sérieux !!! En plus bon... j'aime pas trop les chats... ça me fait un peu peur. Les grands-parents de ma meilleure amie d'enfance avait un chat, quand j'étais petit... Il était aveugle, con, moche, il puait et il était méchant... Et un jour, il m'a attaqué pendant mon sommeil, depuis, j'aime pas les chats... Du coup, je remonte ma jambe sur le lit à la vitesse de la lumière et sers mon mcflurry contre moi. « haaaaaa vire-là ouesh ! ». Trop de virilité en moi.... MAIS J'AIME PAS LES CHATS J'AIME PAS LES CHATS, c'est mon droit merde ! « On a cas lui présenter Jojo ? »... ah ben nan, c'est un chien, ça marche pas... quoique... elle est moche, elle va pas faire sa compliquée, hein ? Un pénis est un pénis... et si elle est en manque, le pénis de mon jojo devrait lui aller. Bref, elle dégage de la chambre et moi, je termine ma glace... une fois cela fait, je balance le pot dans le sachet du mcdo qui a été réinventé poubelle portative et m'allonge sur le lit, emportant Nini sous mon poids. « AAAAAAAAAAAAAAAAH ! ». Ouais, j'aime bien crier. « J'ai trop mangé !!!!! ». Je glisse alors et me retrouve allongé à côté d'elle et non plus SUR elle. Son ventre est exposée et je souris malicieusement. « Ooooooh mais c'est le bidon de niniiiii ! ». Je lui pince légèrement la peau et me mets à rire. « On l'appellera comment notre bébé ? », référence au fait que son ventre est gonflé du fait que l'on a trop mangé... enfin surtout elle /out/. « Nuggetsdepouletsaucechinoise Yyoman-Johnson ! C'est pas mal, non ? ».
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 793

MessageSujet: Re: NON MAIS ALLÔ QUOI.    Jeu 25 Avr - 12:19





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


« Bouhouuuu, j'ai trop pe/'AÏLLE ! » Allez bim bam boum dans ta troncheeeee. Hm, non sérieusement je lui fis un petit sourire innocent de fillette qui venait de faire une grosse bêtise comme du genre d'avoir mis de la peinture de partout sur les murs et les sols et le frigo et dire que c'est pas moi, même si j'ai de la peinture de partout sur la tronche. La tronche de coupable quoi. Bref ça n'a totalement rien à voir. « Eh ouais 'fallait pas m'chercher. » Claquement de doigt en mode bitch please avec un petit sourire fière de moi. Ouais super fière de moi de lui avoir envoyé mon coussin à frange longue dans la tronche. Je savais bien que cette horreur allait me servir un jour. C'est mon beau-père qui voulait à tout prix m'acheter cet oreiller parce que j'avais eu le malheur d'être venu au magasin Ikéa avec lui et monsieur "adoooore la dicorassion". Ouais il adore décorer la maison, le salon, la salle de bain, la chambre parentale, la cuisine....... Heureusement d'ailleurs parce que s'il laissait ma mère faire sa propre décoration on aurait des piments qui pendent dans la cuisine, des sombreros avec des pompoms oranges, verts et rouges et elles passeraient en boucle les chansons traditionnelles de chez nous. Et je parle pas des milliards de photos que mon beau-père a enlevé, parce que si on compte le nombre de cousins que j'ai et la tronche qu'ils ont.... outch. Ouais chez nous c'est comme au Maghreb : on est tous cousins même les gens qu'on connait pas sont nos cousins. Parfois tu croises des gens dans la rue qui connaissent ton prénom en mode « Nirvana, ça fait trop longtemps, j'suis trop content de te revoir. » ........ Oké mais t'es qui ? Déjà va demander à quelqu'un "t'es qui ?" et encore pire quand lui te connait et que t'es censé connaître depuis longtemps visiblement. Bref tu fais des rencontres spéciales dans les rues de Mexico. Autant dire qu'avant de vouloir sortir avec un garçon, faut se renseigner... parce que même à Mexico l'inceste ça craint, c'est cracra. Je m'écarte, je m'écarte. Mon beau-père c'est un peu la Valérie Damidot avec un troisième bras quoi, en moins blonde et en plus grand. Oui je le jure mon beau-père est grand, ce qui est très rare pour un chinois. Ils ont beau avoir un grand pays, la moitié ont arrêtés de grandir à sept ans. Je ne me moque pas, je me suis arrêtée de grandir à 1 mètre 35 et j'assume. Et vous savez quoi ? Les mères nous mentent parce que la soupe ça marche pas :'( Moi qui avait confiance en elle, moi qui mangeais de la soupe et des légumes pour grandir... FOUTAISE, FAUX FAUX COMPLÈTEMENT FAUX, J'AI ENVIE DE TE DIRE MENTEUSE ! Really ça me brise le coeur de ne jamais pouvoir effacer la date qui est écrit toujours en haut sur le tableau. Même les profs s'y mette. MAIS nous les petits nous sommes plus beaux que la normale, ouais c'est jesaisplusqui qui a dit que tout ce qui était petit est mignon. Tout tout tout. Tout ce qui est petit est rigolo aussi. « C'était pas l'hélicoptère à l'époque, c'était le pédalo... » Wooow la connexion de pensées ! Sa maman nous racontait toujours les histoires d'Andrew quand il était petit, c'était mignon. Je me souviens que j'avais écrasé mon amoureux par mon petit vélo à roulettes dans la cour de l'école parce qu'il voulait faire l'amour à une autre fille. Ne jamais rigoler avec la jalousie d'une femme même quand elle a que 4 ans. Il voulait se faire pardonner en m'offrant son oreiller (encore une histoire d'oreiller) pour faire la sieste. Et je ne lui ai jamais rendu, mouhahahahaha, Nirvana el diablo. Revenons à nos moutons. Je regardais Andrew en appréciant jusqu'à la dernière miette le repas apporté par ses bras forts. « Tu parles de Ronald ? » HA OUIIIIII RONALD. Ronald McDonald j'avais zappé son nom. C'est vrai que ce mec était un peu étrange, un mélange de clown et.... de clown quoi. Peut-être que j'avais parlé trop vite pour l'histoire de l'homme de ma vie, mais c'est quand même un génie le mec. Qui aurait cru qu'un 'clown' aurait inventé une entreprise multinationale ? Non mais sérieusement c'est un truc de ouf. « Ronald McDonald... sérieux, c'est quoi ce nom ? Ses parents l'ont pioché dans un kinder suprise ou quoi ? En plus, il est moche, il peut pas être l'homme de ta vie » Je haussais les épaules. Moi j'trouve que ça sonne bien Ronald McDonald, bon c'est vrai que ses parents ont pas l'air du genre très originaux, puis je pense que quand ils ont du voir sa tronche ça a dû faire tiiiilt : Lui on l’appellera Ronald, il a bien une tronche de Ronald. Quand même le pauvre, appeler son gosse Ronald c'est quand même suicidaire. Bref au pire on s'en fout. Je fis un petit sourire à Andrew, parce que dans le fond sa phrase était cute cute cute, enfin moi j'aime bien. Omg la naiserie de Brighton commence à me monter à la tête. « J'aime bien Ronald puis j'pourrais lui donner pleins de surnoms : mon roro, mon nanald, mon canard. » Alors là je venais d'assister à une scène m-a-g-n-i-f-a-i-q-u-e entre Andrew et Poupoune. Non mais sérieusement ma pauvre poupounette, elle est toute mimi, toute gentille, elle ne lui veut aucun mal wesh, elle veut juste baiser. « haaaaaa vire-là ouesh ! » J'étais juste obligée de me foutre de sa gueule, assit tout serré comme si ma poupoune allait lui faire du mal. Elle était trop grosse pour monter sur le lit de toute manière. Donc pour soulager monsieur Andrew qui n'aime pas les chats, je siffle pour lui dire d'aller voir ailleurs. « On a cas lui présenter Jojo ? » Jojo mais il est dingue ? Jojo il va la tuer, puis c'est dégueulasse, t'imagine s'ils font des gosses... omg on va inventer une nouvelle espèce le chiat ou le chan. « Nooooooon jamais de la vie je laisserai ton Jojo pénétrer l'intimité de ma délicate petite chattounette, right ? En plus Jojo il bave trop, ça gicle de partout c'est dégueulasse. » Avant de brusquer ma pauvre Poupoune avec les paroles d'Andrew je lui donne un petit coup de pied pour la faire dégager de la chambre. Je voulais pas qu'elle fasse des cauchemars. Pauvre petites oreilles innocentes. « AAAAAAAAAAAAAAAAH ! »BBBBB hahaha non. Je me sentais partir, puis franchement avec tout ce que j'avais gobé je me laissais partir sans rien dire ni rien faire sous le poids d'Andrew. C'est dans ces moments là que je me suis qu'il est vraiment super mega confortable mon lit. Je pourrais dormir tout de suite si j'aurais eu sommeil, juré. « Ooooooh mais c'est le bidon de niniiiii ! » Je baissais le regard pour regarder mon petit bidou qui ressortait. Dis donc c'est un gros bébé çaaaa. « On l'appellera comment notre bébé ? » J't'aurai bien dit Ronald mais vu que monsieur fait trop le compliqué, j'vais me taire. « Nuggetsdepouletsaucechinoise Yyoman-Johnson ! C'est pas mal, non ? » Ha ouais oké d'accord c'est pas grave. Et pourquoi sauce chinoise ? Moi j'préfère la sauce pomme frite. Nuggetsdepouletsaucepommefrite ? Omg pauvre gamin. « Swaggggg. Mais pense aux jaloux. Ils vont le jalouser... » Effectivement les jaloux jalousent. « Il va se faire rouler dessus par des trottinettes. » Les enfants peuvent être tellement cruels entre eux. En tout cas Nuggetsdepouletsaucechinoise a plutôt intérêt à faire du foot parce que j'aime bien le foot ou alors de la danse classique parce que le tutu c'est trop mignon, à manger des piments et surtout surtout surtout surtout à être beau. J'en doute pas mon bébé sera beau, mais j'espère quand même surtout qu'avec un prénom pareil il est pas vraiment aidé. « Il sera beau le mini Yyoman-Johnson. » Ouais, sinon j'le vends sur E-bay... Non c'est pas vrai c'était une blague hein. Je posais ma tête contre mon oreiller et posais le regard sur Andrew en rigolant très brièvement.

@destiny.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
just me myself & i

MessageSujet: Re: NON MAIS ALLÔ QUOI.    

Revenir en haut Aller en bas
 

NON MAIS ALLÔ QUOI.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» s'enregistre mais apres introuvable
» Voiture de location, connexion pas de prise allume-cigare mais prise USB 2.0
» Ligne active mais voyant internet toujours éteinds
» EVANGELINE ♣ Non mais la jalousie, c'est pas bien ! Non... non !
» Je peux appeler mais pas recevoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Quartier résidentiel-