anipassion.com
Partagez | .
 

 Clems and the bitches - CLEM² / SASHA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
just me myself & i

MessageSujet: Clems and the bitches - CLEM² / SASHA   Mer 19 Juin - 16:57

Une bière dans chaque main, une clope à la bouche, j’enjambe câbles, amplis et matériels de musiques éparses à même le sol, entre notre camionnette technique et l’arrière scène. Je donne une bière à Clément et m’assois plus ou moins aléatoirement entre lui et Sasha. Quatre mecs, quatre bières, Clems and the bitches est maintenant au complet. En jouant pour une fois dans un festival, on doit pouvoir espérer que le public de groupie hystériques et d’adolescents pré pubère sera accompagné de gens normaux au gout musical moins controversé. Je lève mon verre : « Je prends les paris maintenant, combien de couronnes de fleurs va-t-on recevoir à la fin de ce concert ? » Une photo de moi déguisé fièrement en fée par un Clément complètement bourré a suffi à faire de la couronne de fleur un rituel régulier de post concert. J’allume ma cigarette et tente de faire un peu de vide dans ma tête pendant que les techniciens s’affairent autour de nous. Après la pause bière/clope j’irais m’investir un peu plus dans le rôle de musicien que j’encaisse une fois de plus aujourd’hui. C’est fou comme j’avais moins le trac quand on jouait dans des salles minuscules où la moitié du public étaient nos parents et amis. « C’est à vous dans 15 minutes les gars, je vous invite à vous bouger le cul incessamment sous peu ! »  Ok. Je me lève pour jeter un coup d’œil vers le devant de la scène où un certain public s’entasse de plus en plus. « Qui veut la nana à moitié à poil du premier rang ? » Je tente d’être discret et de ne pas me faire apercevoir en train d’épier les gens. « Blonde, big boobs, 1m70 je dirais à vue d’œil… Très peu vêtue… Non personne vraiment ? » Je bois la fin de ma bière cul sec et me retourne m’asseoir à côté de Sasha tout en faisant un magnifique clin d’œil à Clément qui me regarde dépité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 17

MessageSujet: Re: Clems and the bitches - CLEM² / SASHA   Mer 19 Juin - 17:52

   J'aime les petites scènes. Non pas que j'aime pas la foule, bien au contraire. J'aime me mélanger aux autres, faire partie d'un tout, j'ai jamais vraiment été doué avec la solitude. Mais les petites salles ont quelque chose de particulier que je n'ai jamais retrouvé ailleurs. La proximité avec les fans, le fait de pouvoir leur parler et qu'ils puissent nous voir sans avoir besoin de grands écrans et de foutras audios de qualité optimale. Nous ne sommes pas grand chose, simplement un petit groupe qui monte, à cause d'un bon coup de publicité et du fait qu'on hésite jamais à répondre aux fans sur Twitter. Des tas de comptes ont commencé à émerger à propos de nous, on reconnaît de plus en plus les mêmes personnes au concert. J'trouve ça agréable et flippant à la fois. J'ai jamais voulu devenir un phénomène de foire, un mec à qui on arrache les vêtements parce qu'il sait chanter deux ou trois notes justes. Moi j'veux juste faire de la musique, rien de plus. Clem² s'assied avec classe et sophistication (notez l'ironie) entre Clément et moi, une cigarette pendant entre ses lèvres et un gobelet de bière tiède dans la main, levée vers le ciel. « Je prends les paris maintenant, combien de couronnes de fleurs va-t-on recevoir à la fin de ce concert ? » Tout ça vient d'une photo stupide -et disons le clairement, profondément niaise- de Clem² une couronne de pâquerettes et sa guitare. Le cliché a tellement fait exploser d'ovaires dans la fanbase que je pense que Tampax a dû faire faillite par notre faute. Ew, pourquoi j'pense à des trucs pareils, moi ?... Sasha, t'es un gars spécial. Il n'empêche que grâce à nos fans, on peut repeupler nos jardins en cas d'apocalypse. Ou d'une rébellion de tondeuses à gazon. J'observe mon pote à la dérobée. Son succès auprès des meufs, des mecs, des licornes et des pandas n'est pas étonnant. Il a de grandes mains fines, une mâchoire découpée dans le marbre et un sourire de dingue.

   Tandis que sa cigarette se consume doucement entre ses doigts, un membre du management vient vers nous, tout en économie de sourire et en froncement de sourcils. « C’est à vous dans 15 minutes les gars, je vous invite à vous bouger le cul incessamment sous peu ! » Clem² se lève, ne commentant même pas le ton méprisant du gars de l'équipe et jette un coup d'oeil au public en écartant légèrement les épais rideaux noirs qui nous séparent de la scène. « Qui veut la nana à moitié à poil du premier rang ? Blonde, big boobs, 1m70 je dirais à vue d’œil… Très peu vêtue… Non personne vraiment ? » Une petit ombre se forme dans le regard de Clément. Je lève la tête, pince un peu sa joue en tentant de dissiper le gros nuage noir au dessus de sa tête. Je refuse que les gens autour de moi fassent la gueule, ça me déprime. Et un musicien déprimé, ça finit suicidaire à 27 ans, comme toutes les légendes. Finalement, ce serait pas une mauvaise idée... Non, j'suis aussi vitaminé qu'un jus d'orange, impossible que je perde ça un jour, tant pis pour le cimetière. Un clin d’œil est échangé, je me lève pour faire quelques étirements – et aussi pour les laisser seuls, parce que j'ai aucune envie de me retrouver entre une de leurs disputes. Après 15 minutes et toutes sortes d'articulations tordues et craquées en rythme, nous sommes prêts à rentrer sur scène. David me prend la main et la serre fort pendant que les ingés sons nous enfoncent nos in-ears à la va-vite. Je sais qu'il est le plus stressé à l'idée de jouer au festival devant tant de gens, et pourtant, une fois sur scène, c'est une vraie machine à tuer. Mon pouce trace des cercles sur sa paume, visant à le détendre un peu. C'est notre petite tradition, rien qu'à nous deux. Les rideaux s'ouvrent. Les cris retentissent. Derrière moi, Clément fait un décompte et ses baguettes s'écrasent. Que le spectacle commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 72

MessageSujet: Re: Clems and the bitches - CLEM² / SASHA   Jeu 20 Juin - 16:04


Brighton Festival. L’idée de jouer ici cette année me semble complètement absurde. C’est à peu près le seul évènement musical digne de ce nom dans un rayon de cent kilomètres et ça fait plutôt plaisir. Certes, notre scène est toute petite. Certes, nous n’aurons pas cent mille spectateurs mais plutôt une petite centaine mais whatever. C’est quand même incroyable d’avoir notre nom écrit en bas du programme, même si c’est en Comic Sans MS, taille 9. Nous sommes backstage, je joue avec mes baguettes qui ne survivront certainement pas à ce concert. Mes baguettes ne survivent jamais à aucun concert de toutes les façons. Mon record de casse est de 9 en une heure. Y a du level, oui monsieur. Clément est parti chercher des bières. Sasha, David et moi sommes silencieux. Pour une fois, je n’ai rien à dire. Et dieu sait que c’est rare. Le stress me bouffe complètement, même si je sais que ça ira mieux quand je serai sur scène. Le principal avantage de ma position de batteur est que je suis tout au fond de la scène. Personne ne me voit, peu entendent quand je me rate (ce n’est pas comme si notre public avait un sens du rythme à toute épreuve) et en plus je ne risque pas de me casser la gueule ce qui arriverait forcément si j’essayais de faire des petits sauts à la Sasha sur scène.

Clém arrive et me tend ma bière avant de s’asseoir entre Sasha et moi. Je lui fais un grand sourire et lui vole une cigarette au passage. C’est mal de fumer mais ça détend. Un peu. Pas des masses en fait. Mais au moins ça m’occupe les mains et ça m’empêche de me ronger les ongles. « Je prends les paris maintenant, combien de couronnes de fleurs va-t-on recevoir à la fin de ce concert ? »  Je m’étouffe de rire en entendant Clément. « HAHAHAHAHA AU MOINS DIX SEPT POUR TOI MON AMOUR !!! » La photo de lui et de ses fleurs que j’ai posté sur twitter est une de mes plus grandes fiertés. Toutes les fans en ont fait leurs icons twitter (moi compris, sur mon compte @ClemHengay) et il faut dire que c’était très très drôle. Un membre de notre management s’approche, arrêtant net mon éclat de rire. « C’est à vous dans 15 minutes les gars, je vous invite à vous bouger le cul incessamment sous peu ! »  Je hausse les épaules et soupire. « Whatever... » J’ai du mal à comprendre pourquoi on nous fout ces types-là dans les pattes. Ok Sasha a fait XFactor gniagniangnia, on a compris. Mais de là à avoir des petits mecs qui tentent de contrôler chacun de nos faits et gestes. Lolilol. Je secoue la tête et finis ma bière d’un trait. J’écrase ma cigarette et prends une grande respiration. Dans quinze petites minutes nous serons sur la scène du festival de Brighton, et j’ai vraiment pas intérêt à me planter.

Clément s’approche du rideau et regarde discrètement notre public. « Qui veut la nana à moitié à poil du premier rang ? Blonde, big boobs, 1m70 je dirais à vue d’œil… Très peu vêtue… Non personne vraiment ? » Je lui jette un regard noir. Je sais parfaitement que c’est de la provoc, mais au moins il pourrait faire ça intelligemment. Sasha me pince la joue, maigre tentative pour me calmer. Je me lève et  marche vers Clément. Je jette un œil à la fille en question. « Ah ouais elle est bonne, je prends ! Je lui offrirai une de nos couronnes de fleurs avec mon numéro de téléphone dedans, ça m’occupera ce soir ! » J’adresse un grand sourire à Clément et m’éloigne. Je trouve un endroit où personne ne pourra me trouver et décide d’y passer les dix dernières minutes qui nous séparent de notre entrée en scène. Je n’avouerai jamais à personne le point auquel les remarques de mon petit-ami me blessent, même si je pense que la plupart des gens s’en doutent. J’essuie mon œil droit en prévision, c’est toujours par là qu’arrivent mes larmes. Je prends de grandes respirations et me lève. C’est le moment d’entrer en scène. J’arrive au moment où les garçons s’apprêtent à y aller et les suis. Je m’assois sur mon charmant tabouret pendant que les autres se mettent en place. « UN, DEUX, TROIS, QUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAATRE ! » C’est parti. Je ne pense plus au nombre incalculable de personnes qui sont venues nous voir, je ne pense plus à Clément, je ne pense qu’à ma batterie. Et à éviter ces putains de couronnes de fleurs qui pleuvent sur notre scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://five-secs-of-ashton.tumblr.com
Invité
Invité
just me myself & i

MessageSujet: Re: Clems and the bitches - CLEM² / SASHA   Ven 21 Juin - 9:59


Sasha pince amicalement la joue de Clément pour tenter de le remettre d’aplomb après ma provocation gratuite et puérile. Un jour, quand le groupe marchera vraiment bien, quand notre salaire par concert dépassera une soirée de babysitting mal payée, je m’achèterai un nouveau cerveau. Ou non, j’enverrai juste le mien en réparation quelque temps.  J’accepte de rester légume devant ma télé si on ajoute les fonctions « réfléchir avant de parler »  et « arrêter de faire le con devant son petit copain ». C’est sûrement ça mon problème, notre relation doit rester secrète, inconnue du public, on a accepté, on a signé et maintenant, impossible de faire marche arrière. Certes c’est pesant de vivre dans le secret de cette relation clandestine, mais au fond je m’en moque. Tout le contraire de Clément qui ne supporte pas, ou plus, cette barrière, qu’on s’est fait imposer par nos managers et leurs paperasses, qui délimite une frontière entre notre vie publique et notre vie privée. Il y a d’un côté le show sur scène et de l’autre les coucheries secrètes. Clément se lève, le regard plein de haine en plus de l’habituelle anxiété de pré-concert, et s’approche de moi pour observer la jeune fille qu’il semble détester autant que moi. Il aurait pu me foutre son poing dans la gueule, ça aurait eu le même effet sur moi ; je suis tétanisé, ça devrait pas être autorisé par la brigade des mœurs d’avoir un tel regard et de s’approcher à grand pas de quelqu’un. Coup d’œil vers la fille, coup d’œil et sourire hautement hypocrite vers moi : «  Ah ouais elle est bonne, je prends ! Je lui offrirai une de nos couronnes de fleurs avec mon numéro de téléphone dedans, ça m’occupera ce soir ! ». Il tourne théâtralement les talons et s’éloigne aussi vite qu’il est arrivé. Je me mords l’intérieur de la joue par nervosité et, avouons-le, par honte aussi. Un silence de mort s’abat backstage et la dernière phrase de Clément résonne inlassablement dans ma tête blonde.

Après avoir longuement et attentivement étudié le bout de mes pieds je lève la tête vers les deux bitches silencieux et murmure en détournant un peu le regard : « Je suis con ou il est susceptible ? » Je connais déjà la réponse bien sûr et la moue de David confirme ma pensée. « Non, ne répond même pas, je sais… » Clément n’est même plus dans mon champs de vision, il a du s’isoler pour les 10 dernières minutes avant notre entrée en scène. J’hésite à aller le chercher mais je l’imagine me lancer une baguette à la figure si par malheur je dérange sa solitude. Je me résigne et allume une dernière cigarette. Qu’on ait le temps ou pas, je m’en moque complètement. Le silence persiste, j’ai une boule au ventre, un certain stresse s’empare de moi et je regrette ma blague foireuse qui a engendré cette ambiance de merde dans les coulisses. Il a beau savoir pertinemment que je rigole, les blagues sur les nanas ne passent plus de la même façon depuis notre amourette cachée. Faudrait que je percute ça un jour, mais en attendant, nos blagues de coureurs de jupons en chien nous permettent de garder notre secret.   

J’ai à peine le temps de finir ma clope qu’un brouhaha se fait entendre de l’autre côté de la scène. Ça va être à nous. Tout le monde s’active backstage et on nous presse de faire notre entrée en scène. Je jette des coups d’œil inquiet autour de moi pour tenter de trouver Clément et de voir son grand retour parmi nous. Je le vois courir vers nous au moment où David qui me précède a déjà fait quelques pas sur scène. Je lui donne une tape amicale sur l’épaule pour l’encourager et me retourne pour sourire de toutes mes dents à Sasha qui me suit de près. C’est la folie cette scène. Je ne m’attendais pas à ace qu’il y ait autant de monde. Clément évite mon regard et va s’asseoir derrière sa batterie l’air sérieux et concentré. Je passe la sangle de ma guitare autour de mon coup pendant que Sasha et David se prépare non loin de moi. Cette scène est nettement plus grande que celles des endroits où nous avons l’habitude de jouer… D’habitude Sasha, David et moi nous marchons un peu dessus et nous n’avons qu’à nous retourner pour faire coucou à Clément et sa batterie. Aujourd’hui c’est différent, on a chacun notre espace vital qui n’empiète pas sur celui des autres. Quel luxe ! Moi qui suis une vraie pile électrique, je sens que je vais me fatiguer à occuper tout cet espace. On va vraiment pouvoir s’éclater ! Derrière nous Clément lance les 3 premières notes, j’ai le temps de sourire à mes compatriotes d’avant-scène, de me dire rapidement que j’aurais peut-être dû aller aux toilettes entre la fin de ma bière et notre entrée en scène, mais je n’ai pas le temps d’approfondir cette idée plus longtemps, le concert a déjà commencé !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
just me myself & i

MessageSujet: Re: Clems and the bitches - CLEM² / SASHA   

Revenir en haut Aller en bas
 

Clems and the bitches - CLEM² / SASHA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sasha Kosolapova

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Le Brighton festival-