Partagez | .
 

 (jory) the way you do the things you do ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 60

MessageSujet: (jory) the way you do the things you do ♪   Jeu 25 Juil - 11:31

the way you do the things you do that make me fall in love with you

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

S'il y avait au moins une chose de bien dans ce quartier bien trop tranquille qu'est Sparks, c'était certainement le magasin de disques du centre commercial. Je vous vois venir, vous pensez directement au simple disquaire qui ne vend que du Justin Bieber ou Britney Spears (avant sa rébellion donc avant qu'elle devienne un peu plus amusante) et bien non. Si vous cherchez des chansons totalement commercialisées par une maison de production visant à faire apparaître des poussées d'hormones chez les prés-ados en leur jetant un boysband sur les bras, vous vous êtes trompés. Cette boutique-là (pour mon plus grand plaisir) ne vendait que des vinyles, ou des cd d'artistes avec un minimum de talents. Mon petit coin de paradis boycotté par toutes ses poupées botoxées qui me servaient de voisines. Quand mon père était en ville quand j'étais petite, on prenais des glaces, et on passait notre temps dans ce petit local coincé entre le magasin de sous-vêtements masculins et celui de nourriture pour chiens. Je pouvais passer des journées entières ici. Juste moi, les pochettes et Zep. Lui, c'était le mec bizarre qui tenait la caisse. Y a toujours un mec bizarre qui tient la caisse. J'crois qu'il s'appelait Marcus, ou un truc dans le genre ... Mais je l'avais surnommé Zep parce qu'il portait toujours des t-shirts avec des photos de Led Zeppelin. Il devait probablement en avoir toute une armoire. Fanatique. Enfin breeeeeeef. Le fait est que ce matin dès mon réveil j'avais subi les cris de ma mère qui cherchait en vint son chemisier en cachemire. Franchement, est-ce que moi je lui piquerais ce vieux truc tout pourri ? J'avais préféré ne pas relever ses remarques matinales à mon égard tel que "bonne à rien", "ingrate", ou encore "sans avenir." J'avais enfilé un jean's, un débardeur des Rolling Stones (.. je commence à ressembler à Zep) et avais laissé mes convers me guider jusqu'à mon havre de paix.

Je traînais des pieds dans les rayons depuis quelques longues minutes déjà, la boutique était pratiquement vide, en même temps à 9h00 du matin. "I'm into you, baby not a day goes by that I'm not into you " godness. Vous entendez ça ? C'est exactement ce que j'aime par c'est ... C'est une chanson débile avec des paroles débiles sûrement chantées par une gamine débile qui se prend pour une rock star parce qu'on lui a offert un micro pour ses 18 ans. C'est ... C'est ... « C'était le groupe qui fait sensation en ce moment et qui reviens tout juste d'une tournée internationale, TMU ! » Ugh. C'était évident. « ZEP ! Sérieux ?! Change moi cette station de radio. Si j'avais voulu écouter des abrutis maltraités des instruments de musique j'aurais été me balader près du canal. » Aucune réponse. Et cette connerie de "i'm into you" song jouait en boucle comme spécialement pour me taper sur les nerfs. Je soupirais, puis levais mes fesses de la moquette sur laquelle j'étais installée entourée de pochettes de cd pour me diriger vers la caisse. « Yo, Zeppelin ? » Je sortais de la première rangée que je me retrouvais face à un dos que je ne connaissais que trop bien. Et face à un Zep totalement en fangirling devant ce blondinet. « J'adore trop ce que vous faites ! Votre groupe c'est de la bombe ! J'ai commander votre dernier album et .. » « Voyez-vous ça ! » M'exclamais-je en m'avançant un peu plus près. « J'crois que tu t'es trompé et de quartier. Et de magasin, "rock star". » Jamy. aka un des membres de ce groupe que vous venez d'entendre. aka un pseudo Rockstar. aka mon ex petit ami, accessoirement. mais on ne sait pas tellement quitter en bons termes. si on peut dire.


Dernière édition par Cory B. Phillips le Ven 26 Juil - 11:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 190

MessageSujet: Re: (jory) the way you do the things you do ♪   Jeu 25 Juil - 22:27

the way you do the things you do

Quand il y repensait c'était ce dont il avait le plus honte dans sa vie: toutes les fois où il avait été méchant avec elle, exprès, volontairement. Et il y en avait tellement. La preuve qu'il n'était pas quelqu'un de bien. Il se mettait en colère après elle pour des tas de raisons, alors qu'en réalité il ne lui reprochait qu'une seule chose: de lui avoir pris son coeur et d'avoir refuser de le lui rendre en entier.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Marchant dans les rues de Brighton, Jamy ne savait pas vraiment quoi faire. Pour une fois, il avait envie de se reposer. D'être au calme. D'être avec lui même. Il aurait, certes, pu rester chez lui, rester dormir mais à force il avait besoin de prendre l'air. Quelques heures auparavant il était resté allongé dans son lit, profitant avec délice du sommeil et de son oreille fort moelleux. Puis, il était partie faire un tour, se promener quelques heures, quelques instants. Ses pensées vagabondèrent très vite vers Leelou. Comme d'habitude. Et lorsqu'il pensait à Leelou, alors il pensait instinctivement au mariage qu'ils devaient organiser. Un petit mariage avec seulement les gens qu'ils aimaient. Un mariage qu'ils leur correspondaient bien. Peut-être qu'il ne le montrait pas mais Jamy commençait déjà à stresser, il voulait tellement que ça se passe bien, il voulait tellement que pour Leelou cela soit le plus beau jour de sa vie. Bien que pour le moment aucune date n'était fixé, et qu'ils commençaient seulement à organiser ce mariage. Le seul mariage de Brighton de l'année. Un mariage qui à priori ne devrait pas passer inaperçu.

Son casque sur les oreilles, Jamy décida de chasser ses idées de mariage dans sa tête. Il se disait que le mieux était de ne penser à rien. Puis, il était fatigué. Depuis quelques jours, depuis que de jeunes gens n'étaient pas contre à ce qu'il sorte avec eux. Le jeune homme aimait naturellement faire la fête, mais à force avec la fatigue il fallait avouer qu'il n'arrivait plus à suivre tout le temps. Fort heureusement, Leelou ne disait rien quand elle le voyait rentrer à l'appartement les yeux défoncés, joyeux de sa soirée. Même si Jamy ne buvait pas beaucoup, cela était une autre affaire pour ce qui était du tabac et des autres choses illicites. Il s'amusait, il profitait de la vie, comme on pouvait dire. Et en effet c'était ce qu'il faisait. Et ce qu'il voulait faire pour le restant de sa vie. C'était pour cela que Jamy redoutait le mariage, car c'était quelque chose d'important, quelque chose qu'il ne fallait pas prendre à la légère, quelque chose qui allait marquer sa vie. Montant le volume, Jamy se laissa bercer quelques instants par les paroles de Nirvana, les paroles chantées par Kurt Cobain. Des paroles de rock. Des paroles qu'il adorait.

Il marchait sans but. S'arrêtait quelques fois devant la vitrine de certains magasins. Rentra pendant un instant dans une boutique de vêtements pour homme. Il regardait mais n'achetait pas. Il n'avait besoin de rien, mais cela l'occupait. Le jeune homme s'en alla avant même que la vendeuse ne vienne à sa rencontre, celle avec son sourire colgate et ses talons de dix centimètres. Remettant son casque sur ses oreilles, Jamy continuait de marcher dans les rues de Brighton. Il passa devant certains magasins sans s'arrêter. S'il l'aurait voulu, il aurait même pu aller  à l’hôpital rendre visite à sa dulcinée, mais cela n'aurait été qu'une visite de courte durée, donc inutile. Ou alors il aurait pu tout naturellement resté chez lui et composer des chansons pour TMU, pour son besoin personnel, pour ainsi avoir de nouvelles chansons à faire écouter à Lyssandra.  Elle qui était sa fan numéro un depuis le début. Elle qui l'accompagnait depuis le début, elle qui comptait toujours autant sa vie, elle qui était aussi importante que Leelou. Esquissant un sourire sans raisons apparente, Jamy s'arrêta devant une pâtisserie. Il avait faim. Il n'avait presque rien mangé ce matin, n'ayant plus vu l'heure passée. Rentrant dans la pâtisserie, il parla quelques instants avec la vendeuse, qui à priori était fort contente d'avoir un vendeur. Pour rassasier sa faim, le jeune homme prit deux cookies. Même si c'était peu. Et même s'il aurait pu avoir les yeux plus gros que le ventre. Mais à présent il fallait quand même qu'il fasse attention à sa ligne s'il voulait rentrer dans son costume de mariage, comme le lui répétait ses amis. Même si c'était pour rire. Même si ce n'était pas méchant. Mais, il y avait sûrement une pointe de vérité. Naturellement.

Mangeant son cookie, Jamy ne fit pas attention à la direction qu'il prenait. Ses pas le conduisirent dans une petite ruelle où quelques boutiques y étaient présentes. S'arrêtant net, une boutique attira son attention. Une boutique de musique. Une vieille, une qui était rare de nos jours.  Une qui ne vendait que de la musique d'artistes reconnus, et qui ne vendait pas le genre de musique que l'on pouvait écouter à la radio. Cela se voyait aux posters accrochés sur les vitres et à la façon dont étaient disposés les vinyles dans les vitrines. Sans hésiter une seconde, Jamy termina son dernier cookie et entra dans la boutique. Il n'y avait presque personne, ce qui était sûrement expliqué par le fait qu'il était déjà tôt. Entre les rangés, Jamy ne put voir distinctement s'il y avait quelqu'un d'autre mise à par lui. Mais, il sentit très vite le regard du vendeur sur lui. Évidemment, rentrer dans un magasin de musique lorsqu'on faisait partie du groupe le plus connu de Brighton et ne pas se faire repérer, était une chose quasiment impossible. Faisant mine de ne pas voir le vendeur, Jamy s'arrêta devant une rangée de vinyles et chercha, sans vraiment savoir quoi, un groupe de musique susceptible de l'intéresser. Nirvana, Led Zeppelin, Les Beatles, Radio Head, The Rolling Stones, Oasis, Depeche Mode, The Cure, Coldplay. Il y avait de tout. Apercevant un CD qu'il ne connaissait pas de The Cure, Jamy décida de le prendre. Un vieux vinyle, qu'il aurait sans doute du mal à écouter, mais qui au pire était toujours sympathique à avoir sur soi. Adressant un sourire au vendeur, il se dirigea vers la caisse. Pendant quelques instants celui-ci ne parla pas, il semblait même qu'il avait du mal à respirer. Puis, alors que la voix off de la radio se mit à parler de la chanson qui venait de passé et donc de TMU ; le vendeur sembla soudainement retrouver l'usage de la parole. Et ainsi Jamy se fit harceler de questions et le vendeur se mit à lui parler de l'adoration qu'il avait à son égard. Une voix féminine se fit entendre dans les rangées, se mêlant ainsi à la voix du vendeur. Jamy n'entendit pas très bien ce qu'avait dit la personne, mais étrangement il cru instant que cette voix lui était familière. Une impression qu'il décida de chasser très vite de son esprit. Alors que le vendeur commençait de plus en plus à fangirliser sur le musicien en lui disant qu'il était fan de son groupe, la voix familière que Jamy avait entendu s'était tout d'un coup rapproché de lui. Arquant un sourcil comme pour marquer son étonnement, Jamy se retourna face à cette personne, qui à priori n'avait aucun scrupule à interrompre une conversation. Pendant un instant, Jamy fut étonné. Il fut étonné de se retrouver nez à nez avec Cory. Une jeune femme brune, au look adolescent. Une jeune femme qu'il ne connaissait que trop bien. Une jeune femme qu'il aurait préféré ne jamais recroisé de sa vie, puisque c'était son ex, et puisque c'était la seule qui avait véritablement compté dans sa vie avant Leelou. Sans attendre, celle-ci lui lança une remarque. Comme à son habitude. « Tiens Cory. Le monde est vraiment petit dis donc. » Il ne prit même pas la peine de la saluer, ni de prendre un ton gentil, ni de sourire. Pas avec elle. Leurs échanges étaient toujours aussi froid depuis la dernière fois qu'ils s'étaient quittés. L'adieu avait été froid, alors les retrouvailles étaient aussi froides. Naturellement. « Si j'avais cru te croiser ici, je n'aurais même pas pris la peine de rentrer. » Le ton était donné. Jamy ne voulait pas rentrer dans le jeu de Cory, car il savait qu'elle n'attendait qu'une chose qui était qu'il s'énerve. Alors il ne voulait pas. Mais avec cette fille cela était impossible. Impossible étant donné le passé qu'ils avaient en commun.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 60

MessageSujet: Re: (jory) the way you do the things you do ♪   Ven 26 Juil - 11:59

the way you do the things you do that make me fall in love with you

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Jamy et moi allions-nous recroiser. Nous le savions pertinemment depuis notre rupture. Brighton ce n'est pas bien grand, la preuve, tout le monde s'y connaît et se mêle des affaires des autres. Alors il était forcé qu'un jour ou l'autre on se revoit. La question était donc, comment allaient se passer les "retrouvailles" ? Bon, je vous le dis aujourd'hui n'était pas la première fois que je le recroisais depuis le temps, mais c'était la première fois où on se parlait véritablement. J'avais lancé la conversation, allez savoir pourquoi . Ça m'était venu comme ça, naturellement et puis j'allais pas l'ignorer totalement alors qu'on était à quelques centimètres l'un de l'autre dans un espace aussi confiné. « Tiens Cory. Le monde est vraiment petit dis donc. Si j'avais cru te croiser ici, je n'aurais même pas pris la peine de rentrer. » Je souris à ces paroles. Jamy, Jamy, Jamy, il se contenait. Il faisait preuve de patience, de tolérance, visiblement ce qu'on disait était vrai, il avait mûri. Mentalement, et carrément physiquement, je crois qu'il était encore plus craquant qu'avant avec ses petites mèches blondes. Oui, j'aimais le provoquer. J'avais toujours aimé ça et j'étais heureuse de voir que ça n'avais pas changé. Sans gêne aucune, j'attrapais le cookie qu'il était en train de manger et en croquait un morceau tandis que je m'installais sur la caisse, les jambes croisées. « T'achète quoi ? » une nouvelle fois, je chopais la pochette qui traînait à côté de moi avant que Zep ne puisse le scanner. « Mh, "The Cure". » Grimaçais-je. « Remarque, ça te ressemble, tu as toujours eu une âme se souffre douleur. » Ajoutais-je. Je relevais le visage pour lui faire face et affichais un large sourire. « Alors ! On devient quoi ? J'suis un peu vexée tu sais, même pas un appel ou un pauvre sms durant tout ce temps ! Monsieur part faire le tour du monde et en oubli les vieux amis ! J'espère que les filles étaient à ton goût de l'autre côté de la Manche. » une petite mine amusée c'était glissée sur mon visage. Moi qui comptais passer la journée à me débarrasser des fonds de caisses de cette boutique et commenter chaque vinyle qui me serais tombé sous la main, on venait me servir un amusement sur un plateau d'argent. Y'a pire comme distractions, vous trouvez pas ? Moi je is que je suis super chanceuse sur le coup. Je sentais le regard de Zep sur nous, particulièrement sur moi à vrai dire. Et je n'appréciais pas vraiment cela, je me retournais alors dans sa direction et lui lança un sale regard, qu'il prit en haussant les épaules et en filant dans l'arrière-boutique. ENFIN SEULES ! « T'es beaaaau dis-moi ! T'as fait quoi à tes ch'veux ? » Vu qu'il se trouvait juste devant moi et qu'avec l'aide de la caisse sous mes fesses j'étais à sa hauteur j'en profitais pour lui foutre en l'air sa coiffure en y passant l'une de mes mains. Aller Jamy, réagit mon p'tit poulet. Ce sera tellement plus fun que de chercher sans aucune récompense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 190

MessageSujet: Re: (jory) the way you do the things you do ♪   Lun 29 Juil - 13:16

the way you do the things you do

Quand il y repensait c'était ce dont il avait le plus honte dans sa vie: toutes les fois où il avait été méchant avec elle, exprès, volontairement. Et il y en avait tellement. La preuve qu'il n'était pas quelqu'un de bien. Il se mettait en colère après elle pour des tas de raisons, alors qu'en réalité il ne lui reprochait qu'une seule chose: de lui avoir pris son coeur et d'avoir refuser de le lui rendre en entier.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Savoir qu'un jour ou l'autre, on allait recroiser son ex était quelque chose de terrible. Quelque chose qu'on avait envie d'éviter. Seulement à Brighton, rien ne pouvait être éviter. Les exs se retrouvaient toujours soit au centre commercial, soit dans les rues, soit dans les fêtes organisées. Le destin faisait tout pour les réunir et pour qu'ainsi ils n'oublient pas que leur passé était toujours là. Lui, Jamy, son passé il l'avait devant lui. Son passé c'était Cory. Du moins, elle était son passé amoureux. Pendant une année il avait été tombé raide dingue amoureuse d'elle, son rire il avait voulu l'entendre tous les jours. Pour lui, elle avait tout été, elle avait été sa première fois, sa première copine, son premier baiser, sa première rupture. Lui, qui n'avait jamais apporté un réel intêret aux filles et qui n'avait jamais grandement essayé de les séduire, s'était sans y prendre garde, retrouvé à tomber amoureux d'une fille au look des plus banales. Un look qui n'était pas sexy au premier abord. Mais, un look dans lequel il s'était retrouvé au féminin. Pourtant Cory fut aussi sa première rupture douloureuse, bien qu'il n'en avait parlé à personne, bien qu'il avait essayé d'enfouir cela au fond de lui et avait tenté de l'oublier. Il avait finalement réussi. C'était en tout cas ce qu'il essayait de se persuader lorsqu'il la revit. Le fait de la revoir, d'échanger quelques paroles avec elle depuis tout ce temps, lui faisait quelque chose. Certes, à présent il n'avait plus de sentiments pour elle, certes à présent il était fou amoureux de Leelou, pourtant Cory était quand même là. Elle était toujours présente. Sur le seuil de ses lèvres, des centaines de mots se pressaient. Le jeune homme avait à la fois envie de lui parler calmement et à la fois envie de l'injurier une nouvelle fois. Tout comme la dernière fois qu'ils s'étaient parlé. Tout comme à leurs adieux. Mais à présent cela faisait neuf mois qu'ils n'étaient plus ensemble, neufs mois que Jamy avait tout fait pour ne pas la recroiser, pour ne pas revoir ce regard et réentendre ce rire qu'il l'avait fait fondre. Autrefois. Il lui était difficile de s'avouer qu'au fond de lui même, il restait un peu de Cory, un peu d'amertume suite à la facon dont ils s'étaient quittés, suite à la façon dont il s'était enervé. Seulement ceci était plus fort que lui, il ne pouvait pas s'empêcher de faire exploser sa colère. Afin que peut-être elle comprenne le mal qu'elle lui avait fait. Afin qu'elle comprenne qu'un cœur brisé ça faisait mal et qu'elle l'avait grandement déçu. Il était mirobolant de voir qu'une petite dispute dans un couple pouvait avoir de grandes conséquences. Et il était encore plus étonnant de voir que des mois après, des jours après, la douleur était toujours présente. Certes elle était moins forte, moins grande, mais elle sommeillait toujours au fond du jeune homme. Telle une cicatrice qui peut-être ne pourrait jamais se refermer. C'était peut-être pour cela qu'il avait tant précipité les choses avec Leelou, peut-être qu'ils y étaient allé un peu vite, peut-être bien. Mais Jamy ne voulait pas refaire la même erreur qu'avec Cory. Il voulait effacer cette histoire, même si l'oublier cela voulait dire y penser tous les jours. Malgré soi.

Alors que Cory était toujours devant lui, impuissant, sans y faire attention, Jamy vit que la jeune femme venait de croquer un morceau de son cookie avant de s'assoeir sur la caisse. Sans aucune gêne. Surpris, fronçant les sourcils, le jeune homme la regarda quelques instants comme si elle venait de lui faire subir le plus pire des affronts. Par tout les moyens elle cherchait à le mettre en colère, elle cherchait à lui faire faire perdre son sang-froid, ainsi que ce calme qui lui était propre, qui lui était tant naturel.

Évidemment, Cory ne s'arrêta pas là, elle continuait avec son impolitesse qui lui était propre, devant un Jamy à la fois surpris et presque exaspéré. La jeune femme s'intéressait au vinyle que venait d'acheter le jeune homme, ou du moins le vinyle que comptait acheter le jeune homme. Cory se mettait à lui dire que The Cure lui correspondait bien, lui qui avait une âme de souffre douleur. Elle le provoquait. Haut et fort. C'était de la pure provocation. De la provocation qui était propre à Cory. Jamy devait avoir l'habitude, mais neuf mois étaient passés, et avec ces neufs mois il avait oublié les provocations de Cory. Bien qu'il essayait de ne pas s'énerver, bien qu'il essayait de lui prouver que cela ne servait à rien de le provoquer. Il souffla et esquissa un sourire en même temps que la jeune femme. A présent la jeune femme commençait à se plaindre de ne pas avoir eu de nouvelles du jeune homme pendant tout ce temps. Comme si c'était quelque chose d'affreux. Il vit la petite mine amusée de Cory. C'était tel un jeu pour elle. Elle s'amusait, c'était évident. Levant les yeux vers Zep, Jamy reporta son regard sur Cory. Pendant quelques secondes, il replongea ses yeux dans ce regard qu'il avait tant observé il y a neufs mois. Pendant un an. Rectification : pendant presque un an. Mais, n'étant pas décidé à se laisser déstabiliser, Jamy décida de répondre de sa voix la plus calme, et la plus douce possible. « C'est vrai que j'aurais pu t'envoyer un sms ou même te passer un petit coup de fil. Oh mais que suis-je bête, c'est vrai que je n'avais plus du tout envie de te parler. Puis t'inquiètes pas pour les filles, là bas elles sont plus fidèles que toi. » C'était plus fort que lui, il ne pouvait pas s'empêcher de lui lancer des piques, et surtout de lui cracher à la figure leur histoire et à la façon dont leur histoire avait pris fin. « Je vois que toi tu n'as pas changé. Tu es toujours pareille. » Cette phrase voulait dire ce qu'elle voulait dire. Malgré tout, Jamy n'était pas du genre à insulter les gens. Même si à cet instant il mourrait d'envie d'insulter celle qui lui avait pris son cœur pour la première fois. Ou du moins pour la véritable première fois. Certes, adolescent Jamy avait eu des copines et certes quand on le voyait il était difficile de penser qu'il avait été puceau jusqu'à l'âge de vingt deux ans – vingt trois ans ; pourtant cela avait été le cas, simplement parce qu'il avait toujours pensé que cela était mieux avec la bonne. Ce qui avait été le cas.

Zep, le gérant du magasin de musique était toujours à côté de la caisse, curieux, il observait la scène, semblant presque se délecter du spectacle. Cory sembla lui lança un regard assez mauvais, obligeant Zep à aller se retirer dans l'arrière-boutique. Puis, profitant du fait qu'ils étaient enfin seuls, la jeune femme se mit à commenter les cheveux de Jamy, et elle en profita pour passer une de ses mains dans les cheveux du jeune homme, l’ébouriffant ainsi au passage. Le jeune homme baissa la tête afin qu'elle enlève sa main, puis il essaya de remettre ses cheveux en place ; mais il ne se préoccupa pas grandement de cela. Ce qui le préoccuper le plus c'était de savoir pourquoi est-ce que Cory avait décidé de venir l'embêter un matin, qui avait pourtant bien commencé. « Bon Cory tu joues à quoi là ? Si tu comptes m'énerver c'est peine perdue, tu n'y arriveras jamais. » Il ne voulait juste pas l'avouer. Sinon encore une fois la jeune femme allait gagner. Et Jamy n'allait pas encore lui laisser ce plaisir. Hors de question. Fronçant les sourcils, il la regarda, attendant qu'elle réponde à sa question et qu'elle arrête ce petit jeu stupide.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 60

MessageSujet: Re: (jory) the way you do the things you do ♪   Mer 31 Juil - 14:38

the way you do the things you do that make me fall in love with you

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« C'est vrai que j'aurais pu t'envoyer un sms ou même te passer un petit coup de fil. Oh mais que suis-je bête, c'est vrai que je n'avais plus du tout envie de te parler. Puis t'inquiètes pas pour les filles, là bas elles sont plus fidèles que toi. » Ouh, ça commençait fort, au final je pense pas qu'il a autant de self-contrôle que ça le petit, je voyais facilement dans ses yeux qu'il n'avait qu'une envie : me sauter dessus (dans le mauvais sens du terme) c'est-à-dire pas pour me faire des papouilles, mais plutôt pour m'étrangler. Et étrangement, j'aimais lui faire ressentir cela. La haine, l'énervement, au moins comme ça je m'assurais qu'il ressentait encore quelque chose pour moi. Imaginer qu'il n'ait plus aucun sentiment à mon égard quand je passerais devant lui, ce n'était pas concevable. Alors la haine, ça m'allait encore. « Je vois que toi tu n'as pas changé. Tu es toujours pareille. » « Non, tu vois on ne change pas une équipe qui gagne. J'ai toujours été au top de ma forme telle que je suis alors pourquoi changer ? » Un sourire triomphant sur le visage, que je n'avais même pas à me forcer d'arborer. Rien qu'en l'ayant devant moi, je souriais naturellement. Eh, oh, doucement ! On se calme. Je sais ce que votre petit cerveau tordu s'imagine à l'heure actuelle, non, je ne suis plus amoureuse de ce gars. Ouais, parce qu'ont peu encore se le demandé. Je n'en suis pas ... J'suis pas ... Bref. Si un jour dans mon existence j'avais pu éprouver la moindre petite, minuscule, once de sentiment pour lui, ça c'était évaporé ! Disparu ! Pouf. je ne ressentais plus rien désormais. J'avais fermé mon coeur et pour de bon. Tomber amoureux ça sert à quoi sérieusement . Hein ? À part chialer toutes les larmes de son corps quand ça se terminent et passer pour un larbin pendant la relation. Non, aimer, ce n'était pas pour moi. Être aimé . C'était encore plus prise de tête ! Prenez cet exemple, là, juste devant vous ! Jamy était tombé amoureux, et j'avais flipper. J'avais flippé à l'idée de m'attacher, de dépendre de quelqu'un, d'être ... amoureuse. niaise. Alors dès la première occasion, j'avais tout brisé. Briser notre couple, briser ma promesse de fidélité, briser son coeur. Et légèrement mais alors LEGEREMENT fêler le mien. l'amour ? Quelle connerie. Pourtant, Jamy et moi nous n'étions pas près de cesser de se fréquenter. Ça je pouvais vous l'assurer. « Bon Cory tu joues à quoi là ? Si tu comptes m'énerver c'est peine perdue, tu n'y arriveras jamais. » Mon sourire prit quelques rides alors qu'il dégageait ma main de ses cheveux et le remettait difficilement en place. Je joue à quoi . Dites-le-moi. « Je joues peut-être pas. » répondis-je simplement, plongeant mon regard dans le sien. « Oh, aller Jamy ! Ça fait un bail, l'eau à couler sous les ponts comme on dit ! » Reprenant le contrôle de la situation ainsi que de moi-même, je l'attrapais par le t-shirt qu'il portait pour l'attirer un peu plus près de moi. « J'suis sûre que je t'ai énormément manqué, au fond. » Ajoutais-je, un sourire diabolique sur le visage tandis que je déposais mes lèvres au coin des siennes. PAS DE FRENCH KISS ATTENTION LES PERVERS ! Juste un petit bisou sensuel a la commissure de ses lèvres. Juste pour le mettait hors de lui, et gagner la partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 190

MessageSujet: Re: (jory) the way you do the things you do ♪   Mer 7 Aoû - 23:56

the way you do the things you do

Quand il y repensait c'était ce dont il avait le plus honte dans sa vie: toutes les fois où il avait été méchant avec elle, exprès, volontairement. Et il y en avait tellement. La preuve qu'il n'était pas quelqu'un de bien. Il se mettait en colère après elle pour des tas de raisons, alors qu'en réalité il ne lui reprochait qu'une seule chose: de lui avoir pris son coeur et d'avoir refuser de le lui rendre en entier.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au fond de lui, Jamy faisait presque un effort surhumain. Il faisait tout pour ne pas s'énerver, il faisait tout pour ne pas passer pour l'idiot de service. Pour l'homme qui s'énervait contre son ex petite amie, alors que cela faisait déjà longtemps qu'ils n'étaient plus ensemble. En effet, le destin les avait séparés, ils n'avait rien à faire ensemble, leur relation n'avait été qu'une expérience. Une expérience que Jamy n'arrivait pas à oublier, et même s'il essayait de le faire croire. Une femme comme Cory, jamais il n'allait en retrouver une dans sa vie, jamais il n'allait vivre l'histoire qu'il avait eu avec elle, avec une autre femme. Puisqu'avec Leelou cela était différent. Sacrément différent même. Il savait qu'avec Leelou il n'avait pas encore tout affronté et que leur relation n'était qu'au commencement. Et s'il l'avait déjà demandé en mariage cela était simplement parce qu'il ne voulait pas faire les même erreurs qu'avec Cory, il ne voulait pas perdre la femme qu'il aimait encore une fois. Il ne voulait pas souffrir une nouvelle fois, souffrir pour une femme qu'il lui avait pris son cœur et qui ne lui avait jamais rendu. Ce qui était le cas de la jeune brune – Cory. Jamais elle n'avait rendu le cœur de Jamy, c'était peut-être pour cela qu'il s'énervait autant avec elle, qu'il s'énervait autant quand il la voyait. Certes, il n'était plus amoureux d'elle, certes les sentiments s'étaient dissipés, mais les souvenirs, eux, ne s'étaient pas dissipés. Ils étaient toujours présent dans sa mémoire, dans son esprit. Et même si Jamy pensait qu'il pouvait y faire abstraction. Au fond de lui même, il ne pouvait pas oublier complètement l'histoire qu'il avait vécue avec Cory. Une histoire qui n'était pas du tout comparable avec celle qu'il vivait en ce moment avec Leelou. Non, cela avait été différent, cela avait été autre chose. Alors, il était normal pour lui qu'il en veuille encore à la jeune brune. Il était normal à ses yeux qu'il lui en veuille de l'avoir souffrir, qu'elle lui ai pris son cœur et qu'elle l'ai mis en miette. Qu'elle est joué avec lui, avec ses sentiments, qu'elle eu peur de l'attachement. Juste de l'attachement au bout d'un temps, au bout d'un long moment de relation. Cela pouvait être stupide, pourtant cela été compréhensible. Même si Jamy comprenait, lorsqu'il la voyait, lorsqu'il voyait Cory, c'était la haine qui prenait le dessus. Et pour lui il était évident que l'heure où il lui pardonnerait n'était pas venue, pour lui ce n'était pas encore le moment. Puisque c'était la première fois qu'ils se parlaient en face, qu'ils se retrouvaient seul à seul dans une même pièce, comme deux adultes responsables de leurs actes, comme deux adultes ayant un passé plein de passion derrière eux en commun.

Il était toujours difficile d'affronter son passé, surtout lorsque celui-ci arrivait de plein fouet sans prévenir. Jamy se retrouvait exactement dans cette situation. Cory était son passé, et il se retrouvait confronté à elle, sans qu'il n'aurait pu le prédire. Il fallait qu'il prenne son courage à deux mains, il fallait qu'il lui montre qu'il était bien sans elle, il fallait qu'il lui montre qu'elle n'allait pas encore gagné. Pas une seconde fois. D'ailleurs, le jeune homme était très bien sans elle, elle ne lui manquait pas, il ne pensait plus à elle, il l'avait oublié. Du moins c'était ce qu'il pensait. Un florilèges de souvenirs traversèrent son esprit lorsque leur regard se croisa. Des souvenirs que peut-être Jamy aurait préféré oublier. Afin de ne pas repenser à ça, à eux, à leur histoire. Alors, c'était sûrement parce que l'esprit été mal fait, que l'esprit préférait faire souffrir que d'oublier. Probablement.

La jeune femme continuait de lui lancer des piques. Elle avait toujours ce petit ton mesquin, ironique. Ce ton qui lui était totalement propre et qui collait très bien à sa personnalité froide. Cette personnalité qui pourtant à force pouvait être attachante, lorsqu'on arrivait à s'y faire, lorsqu'on la connaissait. Et justement Jamy connaissait très bien Cory pour savoir qu'elle attendait qu'il s'énerve. Elle attendait de le faire sortir de ses gonds. Cela était évident. Elle disait qu'elle n'avait pas changé, évidemment. Puis, elle ponctua ses paroles d'un sourire, un sourire triomphant. Un sourire, que lui Jamy, avait difficilement du mal à arborer. S'il souriait alors cela ressemblait plus à un rictus qu'à un agréable et joli sourire.  « Peut-être parce que le changement ne fais pas de mal. Tu devrais essayé je suis sûr ça tirais mieux. » Pathétique. Nullissime. Une réponse nulle voilà ce que c'était. Mais le jeune homme n'avait rien trouvé de mieux à lancer à la figure de la jeune brune. Peut-être était ce parce qu'il n'était pas assez énervé, peut-être était ce parce qu'il ne voulait pas donner satisfaction à son ex. Sûrement. Probablement.

Au fond de lui, Jamy avait mal, et le plus douloureux c'est qu'il ne voulait pas se l'avouer. S'il se l'avouait alors ceci était presque une trahison envers sa fiancée, sa bien aimée, Leelou. C'était comme ci il lui disait qu'il n'était pas heureux avec elle. Alors que si. Seulement, une fois de plus, Cory arrivait telle une tornade et semait la pagaille. En quelques secondes seulement. Comme quoi le passé ne pouvait jamais cesser d'être présent.

Lorsque Jamy était soigneusement en train de remettre ses cheveux, afin de ne surtout pas adopter ce look sauvage qu'il lui arrivait pourtant d'avoir, il ne vit pas la mine déconfite que fit Cory. Puis, il releva la tête pour croiser le regard de la jeune brune. Droit dans les yeux, elle lui déclara qu'elle ne jouait peut-être pas. Ce qui était clairement de la provocation. De la haute provocation même. Le jeune homme inspira puis expira, se disant qu'il fallait qu'il reste calme. Il ne se mettait presque jamais en colère, alors ce n'était pas aujourd'hui que ça allait commencer. La jeune brune continua en lui disant qu'à présent l'eau avait coulé sous les ponts. Sur le coup, Jamy faillit rigoler, et même s'étouffer. Cela avait beau être du passé, celui-ci ne s'était pas effacé, il était toujours présent. Alors que le jeune musicien voulut répondre à cette phrase, cette réplique, Cory l'attrapa le t-shirt afin de l'attirer un peu plus vers elle. Elle ponctua son geste d'une phrase à laquelle ne s'attendait pas forcément le jeune homme. Elle lui dit qu'elle était sûre qu'au fond elle lui avait manqué. Une phrase qu'elle termina en déposant ses lèvres au coin de celles de Jamy. La provocation était clairement de mise. Jamy avait de plus en plus de mal à garder son calme. Il inspira et expira une nouvelle fois, et il s'écarta presque violemment de Cory. Il fallait qu'il retrouve ses esprits ainsi que son calme.  « C'est faux. Tu ne m'as jamais manqué. J'ai toujours tout fait pour t'oublier si c'est ça que tu veux savoir. Je sais que tu essayes de me mettre en colère, juste pour que tu gagnes encore une fois, mais sache que je ne te donnerais pas ce plaisir là. C'est peut-être du passé, sauf que je n'ai jamais oublié ce que tu as fais et la façon dont tu t'es traité, et dont tu as démoli tout ce que l'on avait vécu. » Jamy baissa les yeux, passa une main dans ses cheveux et releva les yeux vers Cory avant de poursuivre.  « Je meurs d'envie de te traiter de tous les noms mais je vais quand même rester respectueux. » Les mots lui brûlaient le seuil des lèvres, cela le démangeait tellement de l'insulter de tous les noms, de lui dire clairement comment il la percevait. Seulement, Jamy n'était pas décidé à rentrer dans le jeu de la jeune femme. Étant toujours quelque peu éloigné de Cory, il s'exclama, afin de lui prouver qu'il ne pensait plus du tout à elle.  « D'ailleurs je t'ai oublié. J'ai trouvé mieux que toi, une femme beaucoup plus fidèle, que je compte épouser d'ailleurs. » Instinctivement, il voulait peut-être essayé de lui faire du mal, afin qu'elle comprenne ce que lui avait vécu, afin qu'elle ne donne plus cette apparence de cœur de pierre.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 60

MessageSujet: [color=#663366]« »[/color]   Dim 25 Aoû - 12:34

the way you do the things you do that make me fall in love with you

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« C'est faux. Tu ne m'as jamais manqué. J'ai toujours tout fait pour t'oublier si c'est ça que tu veux savoir. Je sais que tu essayes de me mettre en colère, juste pour que tu gagnes encore une fois, mais sache que je ne te donnerais pas ce plaisir là. C'est peut-être du passé, sauf que je n'ai jamais oublié ce que tu as fais et la façon dont tu t'es traité, et dont tu as démoli tout ce que l'on avait vécu. Je meurs d'envie de te traiter de tous les noms mais je vais quand même rester respectueux. » Mon sourire amusé c'était malgré lui ternit. Il était décidé à ne pas s'énerver, à garder son sang-froid. Je ne sais pas, d'ailleurs je n'avais jamais su comment il réussissait à faire ça alors que je mettais tout en oeuvre pour le faire sortir de ses gonds. En bref, ça ne marchait pas. Et bien qu'il soit quelque peu naïf, je savais à quel point Jamy pouvait être têtu parfois. « D'ailleurs je t'ai oublié. J'ai trouvé mieux que toi, une femme beaucoup plus fidèle, que je compte épouser d'ailleurs. » Quoique je bouillonais de l'intérieur après ce qu'il venait de dire, j'esquissais un léger sourire qui ressemblait plus à une grimace qu'autre chose, je posais mes mains sur mes hanches, descendais d'où j'étais assise et laissais échapper un léger rire. Après quelques secondes, je finis par le regarder de nouveau, et m'exclamais : « Félicitations. » D'un ton très clame, et posé. « Je te souhaite plein de bonheur. » Une dernière fois, je lui mise une tape sur l'épaule avant de me diriger vers la porte de sortie et de faire un signe de la main à Zep qui avait observé la scène cacher derrière son rideau. Mais ... Je finis par me retourner et regarder de nouveau Jamy. « Oh, et au fait ! Oublie pas que Brighton c'est petit ... On va se revoir. Et les gens vont parler ... Dis-moi, tu à parler de nous à ta fiancée ? Non ? Je serais men doutée ... Si tu veux je lui en parle pour toi ! Oh, puis non ... Je te conseille de le faire avant la cérémonie, se serais dommage qu'une ex reface surface et gâche le plus beau jour de sa vie ... Bisous, bisous ! » Un large sourire au visage, je lui envoyais un baiser avant de quitter la boutique. Mais à peine la porte passer, je perdis mon sourire, et toute envie de paraître souriante et joyeuse. Se marier. Il va se marier. Et quoi, encore ? Il pouvais pas faire ça. C'était totalement stupide. Quoi ?? Non, j'suis pas jalouse. Et j'suis pas énervée. Bon, ça va, j'suis énervée. Un peu. Mais hors de question de le lui montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
just me myself & i

MessageSujet: Re: (jory) the way you do the things you do ♪   

Revenir en haut Aller en bas
 

(jory) the way you do the things you do ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Not all monsters do monstruous things. (Lyds)
» My precious things ♥
» I spend my life doing strange things with weird people. [D. Alexandra Heard]
» things we lost in the fire | Ailam
» bob ▪ saving people, hunting things. the family business. *sorry, wrong show*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Quartier marchand :: Le centre commercial-