Partagez | .
 

 jamy+leelou « LA PROPOSITION » • I think I wanna marry you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SUPERADMIN •• fantasme n°1 de Maxime.
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 367

MessageSujet: jamy+leelou « LA PROPOSITION » • I think I wanna marry you.   Sam 27 Juil - 18:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I think I wanna marry you

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coachella, 21 avril 2013.

Le voyage avait été long, la négociation auprès de mon chef de service également, mais tout cela en valait furieusement la chandelle. Noyée au milieu de la foule, mon regard était porté sur la scène, à quelques mètres de moi. Sly à mes côtés, semblait sous l’emprise complète de l’alcool, alors que nous devions seulement avoisiner les cinq heures de l’après-midi. En fait, je n’en avais pas la moindre idée. C’était comme si nous venions de débarquer dans un autre monde. L’atmosphère était spéciale. Festive, l’air était empli d’une odeur de transpiration, mélangée à de l’alcool et une certain dose de drogue, mais ce n’était pas des plus désagréables. L’ambiance était oppressante et la fumée au-dessus de nos têtes nous empêchait d’admirer pleinement le soleil. Il faisait sombre sans pour autant qu’il fasse complètement noir. C’était la première fois de ma vie que je vivais une chose pareille. Du haut de mes vingt-trois ans, j’étais assez novice dans ce domaine et Sly, largement plus jeune que moi, semblait, tout au contraire, exceller là-dedans. Alors, je la suivais, plus ou moins sereinement et tentais d’oublier tous mes problèmes afin de profiter de ce petit séjour le plus pleinement possible.

C’était drôle de voir à quel point un petit voyage à l’autre bout du monde pouvait rapprocher les gens. J’avais rencontré des personnes auxquelles je n’avais jamais adressé la parole avant. Meth, Mia, Ellen, Ariel, et j’en passe. Et la moindre des choses était d’avouer que ne pas adresser la parole à de pareilles personnes auraient été une grosse erreur. Mais finalement, la seule personne qui captait mon entière attention était Jamy. Mon copain. Ce mot sonnait encore étrangement au creux de mes oreilles, mais j’y avais pris gout. J’étais amoureuse, vraiment amoureuse. J’avais été amoureuse de Tea, elle avait été ma première copine, mon premier amour, mais ce n’était franchement pas comparable avec ce que je vivais auprès de Jamy. Notre relation était simple, comme si c’était l’évidence même. Nous ne nous disputions que rarement, quelques fois à cause de mon travail un peu trop prenant, mais ça restait des disputes en surface et les réconciliations étaient toujours extrêmement agréables. Je ne pouvais rêver mieux. Jamy m’écoutait, me comprenait et surtout, il m’aimait. J’avais l’impression de vivre dans un rêve parfois, lorsque j’étais blottie dans ses bras, mais non, c’était bel et bien la réalité. Ma réalité. Et c’était extrêmement plaisant.
 
Cependant, cela faisait de très longues heures que je n’avais pas vu mon petit-ami. Certes, nous n’étions pas de ce genre à rester collés l’un à l’autre tout le temps, mais c’était tout de même un peu étrange. Je posais alors une main ferme sur l’épaule de Sly, qui stoppa tous mouvements pendant quelques secondes, me lançant un regard interrogatif. « Je vais chercher Jamy ! », lui lançais-je par-dessus la musique électro. Elle hocha simplement la tête et je lui répondais par un petit sourire avant de tourner les talons et me frayais un chemin à travers la foule environnante. Il me fallut cinq bonnes minutes pour sortir de cette véritable marée humaine et une fois libre de mes mouvements, je soufflais fortement, l’air se faisant tout de suite beaucoup plus frais. Je m’étirais rapidement et commençais ma petite recherche. Mon regard balayait rapidement les têtes dans mon champ de vision alors que mes jambes m’emmenaient un peu plus loin de mon point de départ au fur et à mesure que les secondes défilaient. Mais j’avais beau chercher, dévisager certaines personnes qui devaient probablement me prendre pour une folle, pas de Jamy en vue. J’avais confiance en lui, je savais qu’il n’était pas du genre à jouer sur les extrêmes, je savais qu’il n’était pas dans une tente à prendre du bon temps avec une baunasse américaine à la poitrine refaite et aux cheveux blonds platines franchement loin d’être naturels… mais je voulais le voir. Parce qu’il me manquait et que j’avais envie d’un petit moment avec lui.

Nous avions beau partager ce voyage, nous étions si nombreux à partir que finalement, nous n’avions pas franchement eu le temps de parler ou passer véritablement du temps ensemble. Dans l’avion, nous avions simplement regardé un film, pendant lequel je m’étais lourdement assoupie, la tête posée sur l’épaule de mon homme. Rien de bien extraordinaire. Dans la villa de Marley, nous nous étions mêlés aux autres, sans vraiment communiquer l’un avec l’autre. Mais ça ne nous dérangeait pas. Jamy et moi nous comprenions facilement et on aimait bien être au contact des autres. Il suffisait de voir l’appartement que nous partagions depuis quelques mois ! Toujours enclin à des invitations incongrues, Jamy et moi recevions énormément nos amis… mais cette fois-ci, j’avais envie de le voir lui et personne d’autre. Il faut dire que je commençais sérieusement à m’inquiéter. Je ne le trouvais nulle part et alors que je commençais sérieusement à désespérer, une masse blonde entra dans mon champ de vision, à quelques mètres de moi. Jamy. Il avait beau être de dos, je reconnaissais aisément ce t-shirt qu’il avait enfilé ce matin là, et les quelques tatouages visibles sur son bras. Il était assis dans l’herbe, Tyler, Maxime, Andreas, Meth et d’autres que je ne reconnaissais pas vraiment, assis à ses côtés, formant une ronde bien fermée. Je m’approchais alors, tout sourire et une fois à leurs côtés, je m’accroupissais afin de passer mes bras autours du coup de mon amoureux, ma poitrine venant tendrement se lover contre son dos musclé. Je calais ma tête au creux de son cou et humais un instant son délicieux parfum. « Salut… », murmurais-je au creux de son oreille, resserrant un peu mon emprise autours de sa nuque, sans pour autant oser lui faire mal. « Ça fait un baille que je te cherche, tu m’as manqué. ».


FICHE PAR BOULEVARD OF BROKEN DREAMS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 190

MessageSujet: Re: jamy+leelou « LA PROPOSITION » • I think I wanna marry you.   Sam 27 Juil - 21:22

I think I wanna marry you

JE SUIS VENU TE VOIR, PARCE QUE QUAND ON REALISE QU'ON VEUT PASSER LE RESTE DE SA VIE AVEC QUELQU'UN, ON VEUT QUE LE RESTE DE SA VIE COMMENCE LE PLUS TÔT POSSIBLE.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coachella, le 21 avril 2013.

Des heures interminables de vol. Une envie soudaine de poser le pied sur la terre ferme. L'envie d'enfin passer un week-end avec une bande d'amis et des étrangers qui allaient sûrement devenir des amis. L'envie de s'amuser, c'était la seule chose qui comptait pour Jamy. Le week-end à Coachella, était quelque chose dont il avait grandement entendu parlé et dont il avait hâte de profiter. Pour la peine, il avait fermé son magasin de jeux vidéos pour le week-end. Marley était elle aussi venue. Il y avait aussi sûrement d'autres de ses employés, ce qui était fort probable. Mais cela n'occupait guère le jeune homme, qui durant son week-end au festival, ne voulait plus du tout entendre parler de travail. Il voulait s'amuser, profiter de ses amis, et surtout de sa petite copine. De Leelou. Et de leur histoire.

Leur histoire était d'ailleurs, une histoire que beaucoup de Brightonniens idolâtraient, et cela sûrement car ils ne se prenaient jamais la tête. Certes, ils y avait quelquefois des disputes, mais pour le moment ils ne s'étaient jamais pris la tête plus d'une heure, plus de quelques minutes, plus d'une journée. Eux ne voyait leur relation que comme quelque chose de simple, une relation comme toutes les autres. Alors, qu'en vérité c'était plus que cela. Leur relation était platonique, extraordinaire, superbe. Le genre de relation que beaucoup de gens aimeraient avoir. Le couple Jamy et Leelou étaient très différent des autres couples de Brighton, et cela sûrement à cause de leur âge plus avancée que les autres Brightonniens. Ils étaient un petit peu considéré comme le papa et la maman de Brighton. Alors il était tout à fait normal qu'aux yeux de certaines personnes leur relation était vu comme quelque chose de fabuleux, une relation que l'on peut jalouser.

Une cigarette à la bouche, Jamy profitait de l'instant qu'il était en train de vivre. Un instant de pur délice, un instant qu'il essayait de photographier avec sa mémoire. Sur scène, il y avait un groupe connus du public. Ils jouaient de la musique rythmique, de la musique qui donnait directement l'envie de danser, de profiter et de surtout s'amuser. Les membres du groupes qui jouait sur scène semblaient eux aussi profiter de l'instant qu'ils étaient en train de vivre. Et Jamy connaissait très bien ce sentiment. Ce sentiment que sur scène il pouvait tout faire, qu'il était libre, que la scène était sa maison. C'était un sentiment qu'il n'avait partagé que quelques fois seulement, mais il espérait que tôt au tard il pourrait revivre cette expérience et la vivre plus intensément encore. Inspirant une bouffée de sa cigarette, il regarda les gens qui étaient présent à côté de lui. Il y avait toutes les nationalités, il y avait pleins de gens de différent pays. Pourtant, tout le monde était sympa envers les autres personnes, et cela correspondait bien à l'ambiance d'un festival. Un groupe de jeune le regarda, et en signe de réponse le jeune homme leur adressa un sourire. Un adolescent qui portait une couronne de fleurs, des lunettes de soleil et un t-shirt vert vint à sa rencontre. Celui-ci demanda à Jamy si celui-ci voulait fumer quelque chose. Ce que ne refusa pas le jeune musicien, ravi de rencontrer de nouvelles connaissances.

Un sourire. Quelques paroles. Un briquet. Un joint. Une bouffée. Et c'était le bonheur. Un bonheur certes incomplet. Alors que les jeunes n'arrêtaient pas de s'extasier sur le tatouage de Jamy ou de tester sa connaissance niveaux bds et jeux vidéos, les pensées du jeune homme se dirigèrent vers Leelou. A cet instant là ce qui lui manquait le plus c'était d'être aux côtés de sa dulcinée. Cela faisait déjà plusieurs heures qu'il ne l'avait pas vu, et il ne savait pas du tout où est-ce qu'elle était, ni avec qui. Certes, tous les deux, n'était pas un couple qui étaient sans cesse collés l'un à l'autre, mais quelquefois, au bout de quelques heures, le manque de l'autre se faisait très vite ressentir. Adressant un sourire, et faisant passer le joint, Jamy se leva et décida de voir où est-ce que pouvait se trouver sa moitié. Parmi la foule de personnes qui se trouvait au festival, il ne trouva pas Leelou. Même s'il savait qu'elle devait sûrement être avec une amie à elle, cela lui fit presque comme un vide au cœur. Alors qu'il marchait sur l'herbe, et qu'il commençait à avoir soif, Jamy vit Tyler. Sans hésiter il décida d'aller voir son ami. Ami qu'il ne connaissait certes que depuis qu'il était rentré dans le célèbre groupe TMU et qu'il connaissait car celui-ci sortait avec Sly. « Hey man ! » Celui-ci lui répondit en lui tapant dans la main. Il était étrange que Tyler soit seul, et ni en compagnie de Sly ; mais par respect pour lui, Jamy décida de ne pas l'interroger sur cela. Quelque chose d'autre venait de lui traverser l'esprit. Tout du moins c'était quelque chose à laquelle il pensait depuis plusieurs jours déjà, mais dont il n'avait pas osé en parler à quelqu'un. Et peut-être que cela était à cause du joint qu'il avait fumé, mais à cet instant précis, le jeune homme eut envie d'en parler avec quelqu'un. Et ce quelqu'un s'avérait être Tyler. « Et tu sais faut que je te parle d'un truc. » Son ami l'interrogea discrètement avec un sourcil arqué, et il lui fit signe, avec un hochement de tête, de poursuivre ses aveux. Presque nerveux, Jamy regarda autour de lui, vérifiant qu'il n'y avait personne susceptible d'écouter ou d'interrompre sa conversation avec Tyler. Puis, il posa sa main sur l'epaule de son ami et marcha à ses côtés. Pendant quelques fractions de secondes, le jeune musicien resta muet, avant de parler avec un quelque peu d'hésitation. « Je.. je compte demander Leelou en mariage. » Tyler s'arrêta et le regarda avec surprise. Ce qui sur le moment, n'étonna pas Jamy et celui-ci ne prit même pas la peine de prêter attention à l'étonnement qui avait pris place sur le visage de son ami. « Ce soir, à Coachella. Je.. je voulais juste le dire à quelqu'un et je pense que je peux te faire conscience. » Jamy lui adressa un sourire, puis il échangea d'autres paroles avec Tyler. Une petite tape dans l'épaule, des sourires, un verre en son honneur qui était levé. Jamy venait enfin de dire ce dont il n'avait jusque là dire à personne, même pas à Lyssandra, ni même à ses parents. Ce qui était pour le moins surprenant.

Cela faisait quelques heures à peine que Jamy venait de se confier à Tyler, et déjà il redoutait le moment fatidique. Le moment tant attendu. Il y avait réfléchi depuis qu'il était dans l'avion, depuis qu'il avait posé le pied par terre. Et le fait qu'il avait fumé et qu'il avait bu quelques heures, n'avaient en rien dégradé son état, et n'avait pas non dégradé ses pensées. Pensées qui restaient toujours centrées sur Leelou. Leelou qui commençait de plus en plus à lui manquer. A lui manquer terriblement. Marchant dans la foule, Jamy regardait toujours s'il voyait la silhouette de sa dulcinée. Pourtant, il ne voyait rien. Une clope à la main, il décida donc de suivre simplement Tyler qui rejoignit d'autres personnes assises dans l'herbe. En l’occurrence, Maxime, Andreas, Meth et quelques filles.

Perdu dans ses pensées, Jamy ne fait plus beaucoup attention aux diverses bavardages présents autour de lui. De multitudes de pensées ne cessaient de traverser son esprit. Il ferma un instant les yeux, avant de les rouvrir quelques secondes plus tard. Il sentait bien qu'il était heureux à cet instant là, mais il sentait bien aussi qu'il lui manquait sa moitié pour être totalement comblé.

Alors que le jeune musicien s'apprêtait à chuchoter à l'oreille de Tyler, qui semblait bien s'amuser, Jamy sentit des bras s'entouraient autour de son coup. Puis, il sentit la tête de sa dulcinée se poser au creux de son cou. Esquissant un sourire, il posa sa main sur le bras de Leelou. Son coeur battait à tout rompre contre sa poitrine. En guise de réponse au salut de la jeune femme, Jamy tourna légèrement la tête afin de déposer un baiser sur ses lèvres. Puis il plongea un instant dans ses yeux, profitant de cet instant, avant de retourner la tête afin d'éviter de se faire mal. « Tu m'as manqué aussi ma princesse, je te cherchais mais tu étais introuvable. » Pour le peu que Jamy avait cherché Leelou, il était vrai qu'il ne l'avait pas trouvé, et ça même s'il lui avait semblé l'apercevoir de temps en temps. Prenant la main de la jeune femme, il enleva son bras qui était autour de son cou, et prit la jeune brune dans ses bras, obligeant alors celle-ci à s’asseoir. « Alors ? Ça te plait Coachella j'espère ? »

Jamy avait tellement hâte de faire sa demande à sa dulcinée. Au fond de lui même, il redoutait quand même un petit peu sa réponse. Cela ne faisait que quelques mois qu'ils étaient ensemble, ils n'avaient même pas encore passé le cap des un an de relation. Alors peut-être que cela pouvait sembler précipiter. Mais pourtant pour Jamy cela ne semblait pas l'être. Pour lui, demander en fiançailles et par la suite en mariage la femme qu'il aimait, c'était ainsi une jolie preuve d'amour. Posant un baiser sur la joue de Leelou, Jamy sentit le parfum de la jeune femme, et pendant quelques instants, yeux fermés, il huma ce parfum sensuel qui correspondait tant à la femme qu'il aimait et qui était à cet instant précis en train de le rendre heureux. « Ça te dit qu'on s'éloigne plus loin ? Pour être seulement tous les deux ? » se mit-il à dire soudainement, un peu plus bas, afin que les autres personnes n'entendent pas. Bien que celle-ci étaient loin de se préoccuper d'eux, et préférer plutôt discuter entre eux, entre deux fumettes et entre deux boissons.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUPERADMIN •• fantasme n°1 de Maxime.
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 367

MessageSujet: Re: jamy+leelou « LA PROPOSITION » • I think I wanna marry you.   Sam 27 Juil - 21:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I think I wanna marry you

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’atmosphère au sein du petit cercle d’ami semblait festive et joyeuse, bien loin de toutes les embrouilles auxquelles on pouvait facilement assister lorsque nous étions à Brighton. Non pas que Jamy ou moi-même étions enclins à la dispute, au contraire, mais il suffisait de se connecter sur le célèbre réseau social à la couleur bleue pour comprendre que la bonne humeur n’était pas toujours au rendez-vous. D’ailleurs, j’avais un peu de mal à comprendre comment si peu de personnes pouvaient avoir autant d’ennuis. Liberty, Sly, Tyler, ils semblaient en perpétuelle recherche d’un bonheur qu’ils ne parvenaient pas à atteindre pour la simple et bonne raison qu’ils ne parvenaient à cesser de se mettre des bâtons dans les roues. C’était étrange, vraiment étrange et parfois, j’avais l’impression que ma vie était bien trop simple et banale comparée aux leurs, afin d’être susceptible d’intéresser quoique ce soit. Et pourtant, pour rien au monde je n’aurais changé quoique ce soit. J’aimais mon travail, je m’entendais à merveille avec mes deux frères et surtout, je partageais mon quotidien avec une personne qui parvenait à me combler sous tous les rapports. Jamy avait d’abord était un voisin, une simple connaissance, puis il était devenu un ami, avant de devenir une sorte de confident, un remède contre la tristesse et la souffrance pour enfin devenir l’amour de ma vie. J’avais longtemps cru que je finirais ma vie avec Tea, que notre amour était beaucoup trop fort pour qu’on se sépare… puis finalement, elle m’avait brisé le cœur et même si j’avais eu du mal à m’en remettre, aujourd’hui, j’étais étrangement bien récompensée. J’avais conscience que tout allait vite avec Jamy, que nous avions rapidement emménagé ensemble et commencé à établir quelques projets en commun, mais ma précédente histoire d’amour m’avait fait comprendre une chose : il ne sert à rien d’attendre. J’étais restée sept ans avec Tea. Sept années et nous avions pris notre temps pour faire les choses. Et pourtant, cela ne m’avait mené que droit dans le mur. Aujourd’hui, avec Jamy, je me sentais en symbiose, j’étais moi-même et bien dans ma vie et dans ma peau. J’étais fière de partager sa vie et plus encore, heureuse de l’avoir auprès de moi au quotidien. Alors même si nous n’étions pas d’accord sur tout, même s’il nous arrivait de nous disputer pour des broutilles, nous étions loin du niveau de complexité qui semblait peser sur les histoires d’amour de nos très chers voisins Brightonniens.
Du coup, ce séjour aux Etats-Unis semblait apaiser toutes les mœurs et aucune n’embrouille ne semblait avoir fait irruption jusqu’ici, ce qui était incroyablement plaisant. Peut-être était-ce le soleil, la chaleur ou l’Océan ? Quoiqu’il en soit, ce petit voyage semblait faire du bien à tout le monde. Quitter Brighton, se défaire un instant de sa petite routine, passer du bon temps avec ses amis, son amoureux en dehors du schéma Brightonnien habituel, ce ne pouvait être que positif. Du coup, c’est tout sourire que je rejoignis mon amoureux, au sein de son petit cercle exclusivement masculin. Passant mon bras autours de sa nuque, Jamy reconnut immédiatement ma présence et un sourire adorable prit place sur ses lèvres. Jamy tourna alors son doux visage vers moi et ses lèvres se posèrent rapidement sur les miennes afin d’échanger un très léger baiser. Je fermais un instant les yeux, profitant un instant de ce court échange qui m’avait alors manqué durant toute cette journée sans lui. C’était fou de voir combien il pouvait me manquer lorsqu’il n’était pas là ou combien je pouvais être dépendante de ses lèvres, son regard ou même un simple sourire de sa part. Et à chaque fois, c’était le même manège. Mon cœur tambourinait dans ma poitrine, du moins, un peu plus rapidement que d’ordinaire, mon estomac se contractait et je ne pouvais m’empêcher de me sentir plus chanceuse que jamais.« Tu m’as manqué aussi ma princesse », je frissonnais un instant à l’entente de cet adorable surnom, avant que mon Jamy ne reprenne. « Je te cherchais partout, mais tu étais introuvable ». Étrange… sans vraiment l’être. Le festival était énorme, plusieurs scènes étaient entreposées et il y avait énormément de monde. Pas franchement étonnant que nous ne nous étions pas trouvés réciproquement. D’autant plus que je n’avais ni portable ni ordinateur sur moi. Je voulais profiter pleinement de ce séjour, sans être parasitée par un quelconque appareil électronique, même si cela semble dépourvu de sens de nos jours.
Rapidement, je me retrouvais assise devant Jamy, cette fois-ci, mon dos peu vêtu venant rencontrer son torse, alors que ses bras entouraient ma poitrine. Et j’étais bien là, dans le creux de ses bras. J’étais chez moi et son souffle sur ma peau semblait donner un niveau encore plus élevé au bonheur qui me consumait à l’instant. « Alors ? Ça te plaît Coachella, j’espère ? ». Me resserrant encore un peu plus contre lui, je laissais mon regard caresser les quelques personnes autours de nous. Allant de Maxime et Andrea qui se tenaient tendrement la main tout en discutant avec un autre jeune homme dont j’ignorais le nom, à Tyler qui pianotait quelques mots sur son téléphone portable… je crus même apercevoir le prénom de ma très chère amie Sly apparaître à l’écran, mais détournait rapidement le regard, ne désirant pas entrer dans l’intimité du guitariste. L’air était loin d’être pur, et sentait fortement une substance illicite bien connue. Bien évidemment, la médecin en moi refusait d’y toucher et pourtant, j’avais quelque peu fumé depuis que nous étions arrivés. Ce n’était pas la première fois que je me laissais aller de la sorte et très certainement pas la dernière, mais j’étais loin d’avoir un niveau élevé en la matière et il me suffisait de peu pour m’envoler très haut, du coup, je faisais attention, ne désirant pas perdre mes moyens, même si je m’amusais fortement. « Oui, ça fait du bien de lâcher Brighton, le boulot et tout ça pour quelques jours… », il était vrai que j’avais un travail prenant. Peut-être un peu trop. Je commençais tôt le matin et finissais tard le soir. Parfois je travaillais de nuit et j’avais des journées de travail extrêmement longues. Il arrivait aussi que je sois appelée en urgence à cause d’un problème à l’hôpital… et je m’investissais à fond, parce que devenir docteur était mon rêve. Je m’étais battue pour en arriver jusqu’ici. J’avais sauté une classe plus jeune et j’avais quelques années d’avance. La plupart de mes collègues me prenaient de haut, me décrivant comme une « belle fille », ce qui semblait vouloir dire pour eux que j’étais stupide. J’avais des choses à prouver, aux autres et à moi-même et j’aimais me dire que j’étais la meilleure dans mon domaine. Au travail, j’étais sans pitié, rien ni personne ne m’enlèverait ma place… et cet état d’esprit avait des conséquences. J’étais peu souvent à la maison et loupais quelques moments auprès de l’homme que j’aimais. Mais Jamy semblait accepter cela et c’est ce qui me rendait encore plus forte et plus motivée. « Et toi ? Ça te plaît ? Tu t’amuses bien ? ». Bien entendu, je savais que la question n’était pas forcément à poser. Jamy était dans un festival de musique, avec ses amis et pouvait fumer autant qu’il le voulait, autant dire le paradis pour lui, non ? Non, peut-être pas. Enfin bon, la vue de quelques filles très peu vêtues et incroyablement bien faites me froissa un peu. Je n’étais pas vraiment à l’aise avec mon corps, même si Jamy me disait souvent que j’étais belle, je n’étais pas vraiment confiante et parfois, j’avais du mal avec le fait que des filles s’approchent de Jamy… surtout depuis qu’il avait intégré TMU et semblait encore plus attirant d’après certaines…
« Ça te dit qu’on s’éloigne un peu plus loin ? Pour être seulement tous les deux ? ». Tout d’abord, je fus extrêmement surprise par cette demande. Jamy avait toujours été quelqu’un de très jovial et sociable, il n’était pas rare que nos amis squattent notre appartement et je ne m’en plaignais vraiment pas. Ensuite, je fus ravie de cette demande. Non pas que j’étais une sauvage qui ne supportait pas d’être entourée par d’autres que l’homme qu’elle aimait, loin de là, c’était simplement que je n’avais pas vu Jamy de la journée et la musique commençait à taper désagréablement dans mes oreilles. S’éloigner n’était pas une mauvaise idée du tout. « Okay… », me contentais-je de répondre, me levant rapidement et tendant une main à Jamy pour l’aider à se lever. Mes jambes étaient un peu engourdies et ne lâchant pas la main de Jamy, nous commençâmes à nous éloigner du petit groupe. Je lançais un rapide signe de la main à Maxime qui me souriait gentiment et finissais par tourner les talons, suivant Jamy, alors que sa main était posée au creux de la mienne. Nous arrivâmes rapidement au bord de la plage, quelques personnes étaient présentes, mais l’atmosphère était de suite beaucoup moins oppressante. La musique semblait lointaine et les basses étaient encore quelques peu audibles, sans pour autant que ce soit désagréable. Le soleil commençait peu à peu à se coucher et la vue était incroyable. « Ça va ? », finissais-je par lâchée, la mine inquiète. « T’es super silencieux depuis tout à l’heure… », ce qui ne ressemblait pas du tout au Jamy avec qui je vivais. Mon amoureux était du genre bavard et enjouée quelque soit le moment. Bon bien sûr, lorsqu’il était fatigué ou vexé, il n’était plus aussi joyeux, mais c’était dans sa nature de voir le bon côté des choses et j’adorais ça chez lui. Il savait perpétuellement m’apaiser et c’était très plaisant.


FICHE PAR BOULEVARD OF BROKEN DREAMS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 190

MessageSujet: Re: jamy+leelou « LA PROPOSITION » • I think I wanna marry you.   Dim 25 Aoû - 15:30

I think I wanna marry you

JE SUIS VENU TE VOIR, PARCE QUE QUAND ON REALISE QU'ON VEUT PASSER LE RESTE DE SA VIE AVEC QUELQU'UN, ON VEUT QUE LE RESTE DE SA VIE COMMENCE LE PLUS TÔT POSSIBLE.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coachella, le 21 avril 2013.

Le cœur palpitant, Jamy redoutait le moment où il allait faire sa demande à Leelou. Il ne savait pas si ce qu'il faisait était la bonne décision, s'il n'allait pas le regretter plus tard, s'il n'était pas encore trop jeune pour se marier, si Leelou était réellement la femme de sa vie. De multitudes de pensées et d'incertitudes se mêlaient dans son esprit. C'était la première fois que le jeune homme ressentait ce genre de malaise, lui qui y avait quelques heures se mêlaient pleinement à l'ambiance du festival, lui qui tout à l'heure était parfaitement calme. A présent, il avait le cœur qui battait à tout rompe, il avait presque du mal à parler, et il avait véritablement peur de faire sa demande à la jeune femme. Bien que personne à part Tyler n'était au courant, et que personne ne pouvait donc être susceptible de les espionner et d'ainsi écouter leur conversation. Personne ne pouvait donc gâcher sa demande. Mais, dans un sens, Jamy avait peur de tout faire foirer. Bien qu'il avait déjà pensé à tout. Bien qu'il avait déjà tout préparé. Et bien qu'il avait la bague sur lui. Au fond de la poche de son bermuda en jean. Tout du moins, il espérait qu'il ne s'était pas faite volé celle-ci, sinon c'était sûr et certain que le moment ne serait pas parfait. Pas parfait et donc pas comme le jeune homme l'avait pensé.

Pendant quelques instants, pendant quelques minutes, Jamy profita de cet instant de délice, cet instant où sa dulcinée était dans ses bras. Cet instant où innocemment, calmement, il pouvait respirer l'odeur de ses cheveux. Une odeur qu'il connaissait bien, un parfum qui faisait partie de ses préférés à présent. Avec l'amour, le jeune musicien devenait sûrement niais, idiot, comme la plupart des amoureux, comme la plupart des gens qui était en couple. Pourtant il s'en moquait, pourtant cela ne le dérangeait pas. Pour Leelou, le jeune homme était capable de faire les pires folies. Il était sûrement capable d'aller décrocher la lune si elle le lui demandait, d'aller décrocher les étoiles, et ainsi de suite. Tout ces trucs niais, tout ces trucs qui pouvait faire qu'ainsi il la rendrait heureuse. Qu'ainsi il la rendrait encore plus heureuse qu'elle ne pouvait déjà l'être. Puisque c'était seulement ça qu'il voulait. Rendre la femme qu'il aimait heureuse. Cela était tout simple. Il voulait faire sa vie avec elle, partager son bonheur, vivre une vie simple, belle, à ses côtés. Et cela dès le premier jour où il l'avait rencontré. Même si certes, au début, Jamy avait fantasmé sur le couple de Leelou. Son couple avec Tea.  C'était la première fois à l'époque qu'il rencontrait un couple de filles, et c'est vrai que cela ne lui avait pas grandement déplût.

Pour passer le temps, pour ne pas qu'elle remarque à quel point il était stressé, le jeune homme se risqua à demander à sa dulcinée si Coachella lui plaisait, si elle ne trouvait pas le temps long à ce festival. Bien que cela aurait été étrange. Il la sentit se resserrer un peu plus vers elle, et il sentit une nouvelle fois l'odeur de ses cheveux, de sa peau. Cette odeur qui lui plaisait tellement. Il l'entendit répondre que cela lui faisait du bien, que cela la faisait décompresser du boulot. Jamy eut un petit sourire. Il était vrai que Leelou travaillait beaucoup. Beaucoup trop selon le jeune homme. Il y avait des soirs où elle rentrait tard, il y avait des nuits où le jeune homme s'endormait avant même qu'elle n'arrive, il y avait des journées où elle lui manquait terriblement. Où il avait envie de passer un instant, une journée, un soir avec elle, seulement avec elle. Pourtant, avec le temps, les mois, il avait su s'y faire, il avait su se faire à l'idée que pour Leelou son travail c'était toute sa vie. Et cela il l'acceptait. C'était d'ailleurs pour cela, pour la simple et bonne raison qu'elle lui manquait, qu'il avait besoin de sentir sa présence à ses côtés qu'il avait décidé de profiter du festival. Certes, profiter avec ses amis, mais aussi avec la femme qui partagerait bientôt sa vie. Il était vrai que par rapport à certains couple, Jamy et Leelou pouvait facilement se passer l'un de l'autre, ils pouvaient ne pas rester ensemble pendant quelques heures, pendant la moitié d'une journée ; mais il était normal que le manque de l'autre se faisait ressentir à un moment à un autre. Il était normal que chacun avait besoin de l'autre à ses côtés à la fin de la journée, afin de ressentir ce moment de joie qui pouvait les envahir dès qu'ils se retrouvaient réunis. C'était ainsi. C'était aussi simple que cela.

Relevant la tête, Jamy entendit sa dulcinée lui poser la question à son tour et lui demander s'il s'amusait bien. Une question où elle connaissait déjà la réponse. Cela était évident. Le jeune homme ne pouvait que s'amuser dans ce genre de festival. Il avait tout pour être heureux, c'est à dire ses amis, la femme qu'il aimait, de la musique et de quoi fumer. Fumer sans que cela ne pose un problème à qui que ce soit, sans que cela ne gêne quelqu'un et sans que quelqu'un ne lui dise quelque chose. Il fumait à son envie, autant de fois qu'il le souhaitait. Bien que depuis quelques instants, depuis quelques heures, le jeune homme n'avait pas fumé beaucoup. Son esprit étant trop préoccupé, et surtout parce qu'il voulait garder son esprit lucide, ne voulant pas faire quelque chose sous l'emprise de quelque chose. « C'est magnifique. J'ai tout pour être heureux ici. » Ceci était sûrement la réponse à laquelle devait s'attendre la jeune femme, peut-être, peut-être pas.

Tranquillement, silencieusement les minutes, les secondes passèrent. Jamy ne parlait pas. Il ne se mêlait pas à la conversation de ses camarades, il écoutait juste. Même s'il ne pensait qu'à une simple et unique chose, qui était sa demande à Leelou. A la femme qu'il aimait. Après quelques minutes de silence, il osa proposer à la jeune femme de partir plus loin, afin qu'ils soient seuls, afin que personne ne puisse les déranger. Leelou se contenta de répondre avec un simple okay, une réponse qui montra son étonnement et qui ne passa pas inaperçu vis à vis du jeune homme. Il prit la main que lui tendait la jeune brune afin de se lever, puis main dans la main ils partirent un peu plus loin du groupe d'amis. Ils ne se soucièrent guère si leur soudaine absence allait se remarquer, du moins, c'était quelque chose dont ils se moquaient. Très vite, le jeune couple arriva sur la plage. Peu de personnes étaient présentes. Il y régnait un calme parfait. Et la vue sur le soleil couchant était magnifique. Jamy n'avait jamais rêvé d'un moment comme celui-ci pour faire sa demande. Se tournant vers Leelou, sa main toujours dans la sienne, il vit sa mine inquiète et esquissa un sourire afin de la rassurer. « Oui ça va ne t'inquiète pas. Je voulais juste me retrouver seul avec la femme que j'aime. » Niais mais mignon. C'était simplement l'effet de l'amour.

Regardant autour de lui, le jeune homme vérifia que personne n'allait venir les déranger ou que personne ne les regardait. Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine. Jamy inspira, puis expira afin que cela ne se voit pas sur son visage, afin que sa dulcinée ne voit pas qu'il était stressé. Tout du moins, il était plus anxieux à l'idée de faire sa demande que stressé. Doucement, délicatement, Jamy déposa un baiser sur les lèvres de Leelou. Pendant quelques secondes il profita de cet instant. Puis, il se mit en face de la jeune femme, et mit un genou à terre. Puis, il prit la boite avec la bague qui était dans la poche de son bermuda, et pendant une infime de seconde il plongea son regard dans celui de Leelou. Un sourire sur les lèvres, il se sentait enfin prêt à faire sa demande. « Leelou, ma princesse, la première fois que je t'ai vu, je me suis dit qu'il ne fallait pas que je laisse passer une femme comme toi. Je sais que ça ne fait pas longtemps que l'on est ensemble, et que l'on vit sous le même toit, pourtant je me dis que si je veux vivre ma vie avec toi alors il faut que cela commence le plus vite possible. Je veux continuer de me réveiller à tes côtés, je veux continuer de sentir l'odeur de tes magnifiques cheveux, je veux encore te voir sourire et rire à mes blagues pas drôles. Je veux vieillir avec toi et continuer à te dire que tu es belle même quand tu auras des rides et que tu devras marcher avec une canne. Je veux fonder une famille avec toi, et continuer à partager chaque jour de ma vie à tes côtés. Je sais que ce n'est peut-être pas la demande en mariage la plus belle à laquelle tu t'attendais, mais je te le demande quand même. Veux-tu m'épouser ? » Plongeant ses yeux dans ceux de Leelou, le jeune homme attendait sa réponse impatiemment. Son cœur continuait de battre à tout rompre contre sa poitrine, il avait le souffle court, pourtant il ne pouvait pas détacher son regard de celui de sa dulcinée.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
just me myself & i

MessageSujet: Re: jamy+leelou « LA PROPOSITION » • I think I wanna marry you.   

Revenir en haut Aller en bas
 

jamy+leelou « LA PROPOSITION » • I think I wanna marry you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Proposition de site d'hébergement d'images
» Proposition Ideo Eden smartphone 24/24 3 go
» Bouygues fait une proposition intéressante...
» 2597LMT
» Proposition de parrainage et sondage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Passons les frontières :: Les Etats-Unis-