Partagez | .
 

 (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
i wanna be the very best like no one ever was
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 15

MessageSujet: (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.   Sam 2 Nov - 12:50

Flynn J. Whitemore

ma gueule de bois ferait passer pinocchio pour un vrai petit garçon

prénom(s) : Flynn Jayden, aussi appelé «JJ» pour ceux qui ne sont pas foutus de ne pas vouloir m'appler par mon premier prénom. enfin, ils font ce qu'ils veulent hein, moi je m'en fous pas mal, tant qu'on m'appelle pas Pétrus. → nom : Whitemore, le nom qui me collera à la peau à la vie à la mort. C'est dans ces moments là que j'ai envie de me faire couper le zizi, comme ça, j'me marie avec une charmante demoiselle qui a un charmant petit nom, et voilà. → âge : dix-huit javelots, tout fraîchement majeur et vacciné comme on dit. Ouais j'peux enfin boire, et m'acheter des clopes et tout. Ca fait longtemps que j'le fais mais bon c'est pas grave, je te pardonne au nom du père, du fils, du saint esprit amen. oh mon dieu, je crois que le putain de catholicisme de ma mère à déteint sur moi. → date et lieu de naissance : n certain dix-sept avril mille neuf-cent quatre-vingt-quinze, à brighton. → nationalité : anglaise, avec les bus rouges, les téléphones rouges, les chapeaux rouges trop souagg de la queen, le buckingham palace, la big horloge et tout. → métier/études : je viens de finir le lycée, et en ce moment j'entretiens des études de photographie. → statut matrimonial : Ca veut dire quoi? Nan j'déconne ça va, j'suis marié à ma main droite, parce qu'entre nous ça fait boom boom dans notre heart see?  → orientation sexuelle : Si tu as des seins et que tu bouges, mon corps est tout à toi mon petit poussin. → qualités : Mes qualités? Je suis tout simplement parfait -ofcoursetakrukoi-, mais on dit souvent de moi que j'ai un très bon sens de l'humour. J'aime la vie comme j'aime les mannequins de chez Victoria's Secrets, et je profite pleinement de ma jeunesse. Je suis très sociable, ouvert à toutes sortes d'activités, et j'ai toujours mon petit sourire de gamin perché à mes lèvres. Je suis dynamique, voire hyperactif, je ne peux pas rester plus de deux secondes sans bouger, et malgré ce que l'on peut penser de moi, non je ne suis pas stupide au contraire. Le fait que je voulais auparavant être le fils parfait pour mes parents m'a fait développer une excellente mémoire, voilà pourquoi j'ai eu mon bac avec mention très bien monsieur. → défauts : Mon plus gros défaut est sûrement que je suis un peu trop sûr de moi, et aussi extrêment sarcastique. Certes, cela est au fond une excellente qualité, mais on m'a souvent reproché de ne jamais réfléchir avant d'agir ou de parler, mais peu m'importe. On m'a aussi dit que j'étais très orgueilleux et vaniteux, et je suis parfaitement fier de ces derniers traits de caractère. Il faut s'assumer parfois, la modestie c'est bien mais c'est saoûlant à force d'entendre des faux-culs trémousser leur corps d'anorexique devant une glace dire qu'elles sont obèses. Je suis parfaitement conscient que je suis sûrement l'homme le plus immature de toute l'Angleterre, mais peut-être est-ce parce que mon enfance a à moitié était gâchée par des parents odieux et surtout indignes. Je peux me montrer très violent parfois, voire insensible, et il m'arrive de ne pas voir ce que je devrais voir, comme des filles qui sont amoureuses de moi dans mon entourage que je rejette sans la moindre once de culpabilité. Mais bon, sans ces défauts Flynn Whitemore n'est personne, donc c'est pour ça qu'on même. → groupe : Sparkle, les p'tits violets so sexy. →


déteste ses parents plus que tout au monde • ferait n'importe quoi pour son frère jumeau Joey • il a découvert que le Père Noël n'existait pas lors de son onzième Noël. (en sixième donc) • ça l'a clairement traumatisé, et le soir d'après, Flynn a fait un cauchemard comme quoi un nyan cat dévorait le Père Noël. • Il adorait les Pokémons quand il était enfant, et se levait à des heures phénoménales pour pouvoir regarder le nouvel épisode qui passait à la télévision chaque matin • il a eu sa première fois à ses quatorze ans environ • n'est jamais tombé amoureux, et ne veux jamais l'être • son idole lors de sa puberté était le capitaine Sanders, rien que pour énerver son jumeau Joey qui déteste KFC. • aime se cultiver, bien que pratiquement personne le sache (et c'est bien mieux comme ça) • est passioné par la photographie • la seule fille qu'il n'oserait jamais toucher par immense respect envers celle-ci est Loli (pour son plus grand malheur, bien qu'il ne le sache pas ahah) • c'est un vrai coureur de jupon, et se compare très souvent à Barney de la série How I Met Your Mother • il fume et boit très souvent, participant fréquemment à des fêtes • c'est en partie à cause de lui que Joey et lui-même ont été back out de Sparkle (et franchement il est plutôt content de s'être fait viré) • il est accro au réseau sociaux ainsi qu'aux nouvelles technologies • il rêve de hacker un jour un grand site international •
mes 6 derniers sms envoyés :
Loli la plus jolie que j'aime de tout mon coeur, hier à 7h59 • Pff j'te jure Lolie, tu dis que j'suis un gamin, mais c'est pas moi qui me renomme sur ton portable "Lolie la plus jolie que j'aime de tout mon coeur" hein. Vas-y, t'es chiante, j'ai la flemme de changer maintenant.

Loli la plus jolie que j'aime de tout mon coeur,  hier à 8h02 • QUOI? Mais t'as craqué ton string ou quoi, depuis quand je pense que "tu es la plus jolie que j'aime de tout mon coeur"??

Joe le taxi pouet pouet, hier à 12h35 • T'as failli te faire virer du cours d'histoire apparemment? Eh bah. Mon p'tit poussins devient une grosse caillera ahah.

Lolie à la tronche de zizikipuduku, à 15h14 •
Voilà, j'ai changé ton nom, me refait plus ça sinon j'te bute sérieux ahah.

La meuf du bar, hier à 15h29 • Ok, on se dit demain à 23h chez toi alors?

La blonde, hier à 23h12 • Heum voilà désolé, j'crois qu'on s'est mal compris hier soir au bar, mais c'était juste pour une nuit, j'ai pas très envie de m'engager, tu comprends?

Mia, aujourd'hui à 3h08 • C'est toi qui est moche tête de cloche, cherche pas.


mes 6 dernières recherches google :iphone 5 • comment assassiner son frère jumeau • Skype ne fonctionne plus • est-ce-que les licornes font vraiment des cacas papillons • mia thompson sextape • loli blackrose est-elle belle comme un cul, ou moche comme joey? • nike blazer















(c) drunk pancake


in real life
prénom/pseudo : léanna aka. drunk pancake. → âge : pourquoi? tu veux savoir si t'es un violeur ou un pédophile? :eheh:  → présence sur le forum : 2/7. → avis sur le forum : nul. moche. horrible. pathétique. c'est pour ça que j'm'inscris you see. → comment as-tu trouvé le forum : j'ai vu d'la lumière alors me voilà. → code du règlement : k. by mel.double compte ou premier personnage (si dc ou tc, préciser qui) : j'suis un newbie here. → dernier mot : vive les lamas. →


Code:
[size=15][color=red]♦️[/color][/size] finn harries ► [url=ADRESSEURLDUPROFILDEVOTREPERSONNAGE]Flynn J. Whitemore[/url]


Dernière édition par Flynn E. Whitemore le Dim 3 Nov - 12:07, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i wanna be the very best like no one ever was
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 15

MessageSujet: Re: (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.   Sam 2 Nov - 12:50




once upon a time
«Joe bouge-toi.» Je soupirais bruyamment, espérant naïvement que ce souffle allait réveiller mon frère. «Joe Joe Joe Joe Joe Joe Joe Joe JOEY JIMMY WHITEMORE EST DEMANDÉ A L'ACCUEIL S'IL VOUS PLAÎT.» Sur ces dernières paroles, je ne pus voir venir l'énorme oreiller de mon jumeau s'écrasant violemment contre mon pauvre visage sans défense. «J'AI PAS ENVIE D'ALLER A CETTE SOIRÉE FLYNN.» Un rictus se glissait sur mes lèvres, tandis que je me couchais sur Joey qui était apparemment à moitié dans les vappes. «Pourquoi? Parce que Chucky est là-bas?» Un lourd silence pesait sur mes épaules. Chucky Chucky TOUJOURS Chucky. J'aimais mon frère plus que tout au monde, vraiment, mais cette histoire avec la belle blonde commençait sérieusement à me taper sur les nerfs. Peut-être suis-je trop immature pour comprendre ce que ressens mon frère. Oui, c'est vrai je ne suis jamais tombé amoureux et jamais je ne finirais entre les griffes d'une fille, aussi charmante soit-elle. Je n'ai jamais compris ce concept qu'est "l'amour". A quoi ça sert à part se torturer? Cet amour n'est fondé que sur espérance et naïveté. Soit ça passe soit ça casse, tout ce que nous devons faire c'est prier un miracle comme quoi la personne tant redoutée nous aime en retour. Moi, les prières et les souhaits, ça ne m'intéresse absolument pas. La vie à mes yeux ne doit être qu'actions, rebondissements, imprévus, qu'importe les conséquences. Ma vision de l'humanité est peut-être basée sur des piliers très enfantins, mais au moins moi, je ne me morfonds pas toute la journée, en me faisant du mal. Je réprimais avec difficulté mon envie de buter Joey, et de lui demander très gentiment d'ouvrir les yeux, mais je pris une grande respiration, avant de chuchoter, afin de ne pas me faire entendre des parents. «Ecoute Joey. Arrête de te faire du mal comme ça. T'es amoureux de Chucky? Très bien. Tu veux sortir avec elle ? Génial! Mais franchement mec, c'est pas en restant pleurnicher ici comme un bébé que tu vas réussir à te choper une fille de ce calibre-là. Alors bouge-toi! Va à cette putain de soirée, et montre à cette meuf que t'es LE mec de ses rêves.» Mon frère se retourna vers moi, fronçant bien profond les sourcils. Je le contredisais simplement en haussant les miens, puis Joey soupira. «Une fille de "ce calibre-là" ? T'as pris Chucky pour qui? Pour une Porsche Cayenne ? Ca te plairait que je traîte Loli comme ça?» Je haussais encore plus haut, si c'était possible mes sourcils, éclatant de rire intérieurement. «Rhoh ça va mec faut te calmer. Tu voulais que j'dise quoi? "Une jeune dame de son envergure?" Et je ne vois pas du tout ce que Lolie vient faire là-dedans.» Mon jumeau me regardait avec ses éternels yeux noirs. Il ferma les yeux, prit une profonde inspiration, puis tira avec une force phénoménale sa couverture, ce qui me fit tomber sur la moquette. «PUTAIN FRANGIN T'ES MALADE OU QUOI? TU VEUX QUE LES PARENTS NOUS GAULENT?» m'exclamais-je en chuchotant, me dégagant de la couette bleue à rayures de Joey. «Oh mon pauvre bébé. Tu veux que j'te passe de la pommade sur le torse? C'est bon, j'viens à la soirée.» Un sourire narquoisvint illuminer mon visage, qui se tranforma d'ailleurs bien vite en un éclat de rire collectif. On avait beau être aux antipodes l'un de l'autre, on s'aimait tellement tous les deux. «Parfait mon petit poussin. On y va alors, j'suis sûre que mam's est devenue tellement hystérique qu'elle va faire une prière toutes les deux heures, comme un moine.» Mon jumeau sourit, mais d'un sourire peu sincère. Je connaissais cette expression. Ca voulait dire "Arrête Flynn, c'est notre mère quand même" Mais qu'est ce que ça pouvait bien me faire au fond? Ma mère, ma mère... Au fond, j'ai juste passé neuf mois dans son utérus, et puis je suis sorti un point c'est tout. Cette femme, et cet homme d'ailleurs ne l'oublions pas, ne sont que... Une femme et un homme parmi tant d'autre. J'ai passé toute mon enfance à me répéter dans ma tête que nos parents nous aimaient, Joey et moi. J'ai ouvert les yeux aussi vite que ma puberté m'a frappé de plein fouet. Aujourd'hui, je ne veux plus dépendre de ces odieux personnages. Je suis désolé de dire ça, mais je doute qu'ils vont gagner leur salut auprès de Dieu en se comportant aussi violemment avec nous. L'amour maternel, vous dites? Vous vous foutez de ma gueule?

«FLYNN! VIENS ICI TOUT DE SUITE» Je sortis en trombe de ma chambre, ouvrant bruyamment ma porte, avant de me hâter vers le salon pour rejoindre ma mère qui m'appelait. «Tu as eu un quatorze il paraît en mathématiques.» Je serrais mes poings, en me mordant nerveusement la lèvre inférieure avec une force incroyable, comme pour parvenir à abattre la culpabilité qui me rongeait. «Je... Je suis désolé maman. Je vais faire mieux la prochaine fois promis ça ne se reproduira pas.» Ma génitrice plongea son regard haineux dans mes yeux humides et vides, tandis que je mordillais avec de plus en plus de puissance ma lèvre qui commençait d'ailleurs à saigner. «Ca ne se reproduira plus? Est-ce-que tu essaierais de me faire une blague là? L'année prochaine tu rentreras en sixième Flynn. En sixième, tu seras au collège. Tu te rends compte? L'année prochaine tu vas me ramener une moyenne de combien hein? De quinze sur vingt?» Une larme ne put s'empêcher de perler sur ma joue. Je la séchais d'un geste furtif, de peur que ma mère le remarque, avant de répliquer, la culpabilité me nouant la gorge. «Non non, je te jure. Je... Ne t'inquiète pas. Je vais tout faire pour remonter le plus possible ma moyenne.» Je me sentais mal. Extrêmement mal. Je faisais tout mon possible pour que ma mère soit fière de moi, pour lui arracher ne serait-ce qu'un minuscule sourire teintée d'un minimum de sincérité. Mais il faut croire qu'espérer encore et encore se révèle encore une fois plus inutile que jamais. Ce n'est pas vraiment le fait que mes parents soient catholiques le problème. C'est plutôt que j'ai la très vague impression qu'ils me détestent, qu'ils ne m'accordent aucune attention à moi et à Joey. Je ne peux m'attacher à personne sauf à mon jumeau. Je n'ai aucune femme mature à qui me confier. Aucun homme à serrer contre moi dans les moments difficiles. Je possède uniquement cette légère image de mes parents dans ma tête qui me sourient, rien d'autre sur quoi me rattacher. J'en avais marre. Plus que marre de ça. Je savais très bien qu'il existait plus malchanceux que mon frère et moi dans le monde. Et puis peut-être pas. Au fond, qu'y-a-t-il de plus effroyable qu'un manque d'amour? Je me le demande bien souvent. J'aimerais que les choses changent, qu'elles soient différentes, mais depuis ma plus tendre enfance je ne fais rien, je reste les bras croisés en attendant que le temps passe. L'heure de la rébellion avait sonné. Mais avant, je devais m'assurer de quelque chose de primordial, qui allait peut-être changer ma vision de ma misérable existence. «C'est ça. Et pourquoi tu as eu cette note absolument horrifiante? Tu as fugué pour aller te dévergonder avec des amis c'est ça?» Je tournais la tête vers la lampe qui illuminait la pièce d'une lumière agréablement tamisée. «Non je...» «Je sais. C'est Joey c'est ça? Il t'a déconcentré pendant que tu révisais?» Je fronçais les sourcils, sans que ma mère puisse voir ce geste particulièrement désinvolte en ce moment de tension. «Non ce n'est pas du tout la faute de Joey!» m'écriais-je, une seconde larme puis une troisième coulant à travers ma peau rougie par le stress du moment. «ALORS POURQUOI NOM DE DIEU?» Je sursautais sur ces dernières paroles. Quand maman prononçait ces mots que sont "Nom de dieu" c'était particulièrement mauvais signe. Je fis alors planer un silence, puisque tous mots sortis de ma bouche à ce moment-ci ne ferait qu'empirer la situation. Je respirais aussi lentement que possible, contrôlant avec difficulté ma respiration, me retenant à tout prix de pleurer. «Allez. Va-t-en, j'en ai assez de te voir.» Je ne fus pas soulagé pour autant. Je savais que je devais me réveiller, ouvrir les yeux sur la réelle nature des sentiments de ma mère. Mais c'est ma maman non? Celle qui m'a donné la vie..? «M...Maman? Est-ce-que tu nous aimes? Moi et Joey?» Le long silence continuait à peser sur mes épaules. J'avais ma réponse, ma mère n'avait pas à en dire plus. De mon côté, je savais ce que j'avais à faire. Me créer une vie de mon côté, des souvenirs heureux ou malheureux peu m'importait, me faire des amis, profiter du moment présent. Je n'en avais plus rien à faire de mes parents à présent. Ils n'étaient qu'une vague image dans mon esprit parmi tant d'autre. Et ce soir-là fut la soirée des premières fois: ma première fugue, mon premier moment de pur bonheur, mon premier éclat de rire depuis un bon moment déjà, et même mon premier baiser. Joey et moi ne nous étions jamais autant amusés de toute notre vie. Nous étions nous, nous étions vivants, nous sentions ce doux vent chaud nous caresser les cheveux. Nous étions tout simplement invincibles.

Comme d'habitude, pratiquement toutes les semaines, je fuguais de chez moi avec Joey, qui toutes les semaines ne veut jamais aller à la fête en question -sûrement à cause de Chucky, mais y va quand même parce que je le convaincs toujours de m'accompagner. Et puis, comme d'habitude je me tenais là en criant tout et n'importe quoi au milieu de la petite bande de fous furieux que sont mes amis. «Bon j'reviens, je vais me chercher un truc à boire!» Je me dirigeais donc vers le buffet d'un pas rapide, puis j'apperçus Loli, assise sur un banc qui n'était apparemment pas vraiment d'humeur à faire la fête. Je pris très rapidement une petite bouteille de bière ainsi qu'un jus d'orange pour la belle blonde, avant de m'assoire à côté d'elle, lui tendant gentiment son verre. «Tiens, bois un peu ça te fera du bien.» Elle me fixa durant quelques secondes, puis je rectifiais en gigotant bizarrement des mains. «T'inquiète c'est du jus d'orange, pourquoi tu me regarde comme ça?» Loli soupira, puis un adorable sourire s'esquissa sur ses lèvres teintée d'un léger rose pâle. Je l'imitais alors, passant amicalement mon bras autour de ses épaules, tout en portant la bouteille à mes lèvres. «Qu'est ce qui te tracasse? Je vois bien que y'a quelque chose qui va pas, me dis pas que tout va bien, que t'es dans un monde rose bonbon enchanté et que tu chantes "Ce Rêve Bleu" avec un bisounours.» Sur ces dernières paroles, elle gloussa silencieusement, avant de soupirer, et de boire à son tour une gorgée de jus d'orange. «J'te jure, je vais très bien Flynn. Je...Suis juste un peu stressée, avec le bac qui arrive bientôt et tout.» Je haussais bien haut les sourcils, pour montrer à mon amie ma consternation devant ces dernières paroles. «T'es stressée. A cause du bac. Putain Loli arrête de te foutre de ma gueule et me prends pas pour un con, j'te connais assez pour savoir que t'es dans le bad.» Elle posa sa tête sur mon épaule, tandis que ses cheveux vinrent me chatouiller le cou. Je l'imitais, en posant la mienne sur la sienne. «Je te jure. Je vais bien Flynn.» Mon sourire s'échappa en l'espace d'une seconde puis je me levais d'un bond, tenant toujours mon amie par les épaules. Je plongeais mon regard dans le sien, elle me regardais alors à son tour avec ses yeux brillants. C'est alors que je remarquais à quel point elle était magnifique. Ses cheveux châtains aux touches dorées épousaient à merveilles ses traits de visage dessinés avec une perfection à couper le souffle. Ses yeux mi-verts mi-marrons faisaient ressortir ses lèvres voilées d'un rose pâle. Pour moi, Loli était tout simplement la fille à ne pas toucher. Elle était différente, plus pure, plus parfaite, plus... Plus "elle". Je savais que jamais je ne lui ferais du mal, jamais je n'oserais lui réserver le "sort" qui attendait toutes les filles à peu près potables de cette soirée. Parce qu'on ne touche tout simplement pas à l'incarnation d'une perfection comme elle. «Loli, tu me fais pas confiance c'est ça?» Me trouvant dans une position particulièrement inconfortable - enfin surtout parce que je portais un débardeur particulièrement décolleté, et comme j'étais baissé vers la petite brune, elle devait sûrement tout voir de là où elle était, je m'assis sur le sol, un genou à terre. «Tu sais, j'ai beau l'air immature, gamin, insensible, rancunier et tout ce que tu voudras, je reste quand même ton ami. Même un de tes meilleurs amis, du moins c'est ce que je pense. Je serais toujours là pour toi, alors tu peux tout me dire tu le sais.» Je lâchais ses épaules pour la prendre par la main. «Je sais très bien Flynn. Je le sais, et... Tu sais pas à quel point je t'adore.» Mes lèvres s'étirèrent, laissant place au plus beau des sourires. «Pff essaie pas de détourner la conversation petite!» Je plantais une nouvelle fois mon regard dans le sien, puis j'approchais sa main de mon torse pour l'attirer vers moi, puis je l'étreignis une main sur une épaule, et l'autre un peu au-dessus de ses hanches. «T'es moche, tu pues, t'as une tronche de cake, t'es chiante, tu m'soûles. Mais je t'adore aussi, parce qu'au fond, bah... Voilà.» Je sentis sa main caresser mon cou, et j'entendis un petit rire s'échapper de ses lèvres. «Je pue? T'es sérieux là? T'empeste l'alcool et l'herbe Flynn.» Je stoppais lentement l'étreinte, me rasseyant sur le banc. «Je pue l'herbe? Tant mieux, tu détestes l'herbe.» Elle bouscula mon épaule, toujours en riant, les joues légèrement rosies. Je l'adorais vraiment cette fille, plus les jours passaient, plus je la regardaient avec son adorable sourire, plus sa voix mélodieuse raisonnait dans mes oreilles, plus je me rendais compte que j'ai du mal à me passer d'elle. Ca, c'est ce que j'appelle une belle et longue amitié éternelle. Un slow commença alors à retentir dans tout le parc, et je ne pus m'empêcher de la reprendre par la main, tout en me relevant de mon banc. «Me feriez-vous cet honneur, mademoiselle Blackrose?» Elle pencha la tête sur le côté en souriant de plus belle, apparemment les joues en feu ce qui m'amusa particulièrement. «Avec plaisir, mon cher prince charmant.» Je l'emmenais donc au milieu du terrain, prenant position pour la future danse.



Dernière édition par Flynn E. Whitemore le Dim 3 Nov - 10:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LIVE TOGETHER OR DIE ALONE ?
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 422

MessageSujet: Re: (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.   Sam 2 Nov - 14:30

Yooooooplait han 
Merci de tenter mon petit Flynn d'amour de moi  
Si tu as des questions, here i aaaaaaaaaaam  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
smooth criminalnamaste bitches
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 478

MessageSujet: Re: (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.   Sam 2 Nov - 14:36

Bienvenue parmi nous petit opossum et bonne continuation pour ta fiche ohh 
excellent choix de scénario btw han 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUPERM(an)EGADMIN | peasants everywhere I go.
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 2504

MessageSujet: Re: (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.   Sam 2 Nov - 18:25

GFDSKHULIJDOKPLKSGUGYIHOIJKOLPM CHUCKY ARRIVE TE VIOLER (enfin non elle arrive te faire un chaste bisou sur la joue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sheeranstardis.tumblr.com/
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 138

MessageSujet: Re: (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.   Sam 2 Nov - 18:27

:eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 :eheh: han fouet :grozieu: :capu: 48 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sheeranstardis.tumblr.com/
i wanna be the very best like no one ever was
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 15

MessageSujet: Re: (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.   Dim 3 Nov - 10:09

OWAAAAAI PLEINS DE GENTILS GEEENS fesses  

LOLI LA PLUS JOLIE Actimeeeeeeeeeeeel (oui Yoplait me fait penser à Actimel, chute-toi d'abord pf.) han :eheh: 
Dorien, le scénario était juste trop méga bien keuwaa. :capu: Bref jotaime (sisi) je te harcèlerais with pleasure si besoin il y a :ok: :lola: 

STEW Merci mon petit lama en sucre 10  

MAXIME
Owi qu'elle vienne me violer me faire un petit bisou de belle soeur à beau frère, elle sait que je like this :eheh: 

CHUCKY
:eheh: :max:  han  44 71 10 457 pigman 98 I love you :maxeass:   :liam: :liamsex: :pompom: :ronde: :sheep: :aah: :ok: 

Si Joey nous voit, je lui dirais que c'est ta faute, et que c'est toi qui a commencé :eheh: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LIVE TOGETHER OR DIE ALONE ?
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 422

MessageSujet: Re: (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.   Dim 3 Nov - 11:38

HUHUHUHUHU j'adoooooore ta fiche ohh ohh ohh ohh  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i wanna be the very best like no one ever was
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 15

MessageSujet: Re: (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.   Dim 3 Nov - 12:01

C'EST VRAAAAII  :eheh: ? Moi qui n'étais pas convaincue à la base, ça me fait plaisir  :grozieu: Bon j'ai bientôt fini, il me reste plus qu'une image à mettre wayaaaaaaaaaah go 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LIVE TOGETHER OR DIE ALONE ?
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 422

MessageSujet: Re: (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.   Dim 3 Nov - 12:28

Oh non vraiment, j'adore ohh  Je te valide avec alors plus qu'un grand plaisir et que j'ai trop trop hâte de rp avec toi quoi han :max: J'aime vraiment beaucoup ta façon d'écrire ohh 

Welcome home
bienvenue chez les foufous !
FÉLICITATION !!! Tu viens d'être validé(e). Ainsi, tu peux donc, commencer à jouer sur What The Fuck. Mais avant, l'ensemble du staff tient à te remercier d'avoir choisi WTF comme terrain de jeu. Nous t'invitons désormais à demander un petit rang et/ou un logement. Une fois cela fait, tu pourras poster tes fiches de liens et de topics et même te créer un scénario ainsi qu'un facebook, si c'est pas beau la vie ! Voila, je pense avoir fait le tour et au moindre problème, n'hésite pas à contacter un membre du staff... Nous nous ferons un plaisir de t'aider ! Encore merci d'avoir choisi What The Fuck et bon jeu parmi nous ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i wanna be the very best like no one ever was
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 15

MessageSujet: Re: (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.   Dim 3 Nov - 12:48

Haan merciii j'suis contente alors ohh Hâte de rp aussi mon amour de ma vie que je n'aime toujours décidément pas han  /OKJESORS/ Merci beaucoup CEYPARTI JOVAIS FOUTRE LE BORDELLOUUUUUU HERE han
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUPERADMIN •• fantasme n°1 de Maxime.
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 367

MessageSujet: Re: (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.   Dim 3 Nov - 13:37

J'suis un peu BEAUCOUP à la masse, mais OSEF go go go go 
super fiche pour un super perso ! BIENVENUE PARMI NOUS                               
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 138

MessageSujet: Re: (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.   Dim 3 Nov - 19:52

ENFIN UN FLYNN QUI VA RESTER I HOPE :max:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sheeranstardis.tumblr.com/
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 72

MessageSujet: Re: (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.   Lun 4 Nov - 11:06

JE JOUE AUSSI JOEY MAIS J'ETAIS PAS LA CE WEEK END JE T'AIME TU ES LA PERFECTION PAR CONTRE PAS TOUCHE A CHUCKY MERCI SHE'S MIIIINE MERCI MERCI MERCI KEUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://five-secs-of-ashton.tumblr.com
Contenu sponsorisé
just me myself & i

MessageSujet: Re: (flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(flynn) baisons les moustiques aussi violemment qu'ils nous sucent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» pourquoi nous ne pouvons pas répondre au sujet
» Nous aimons… nous participons
» La bière est la preuve que Dieu nous aime et veut que nous soyons heureux. { Casus Belli
» Si toi aussi t'as déjà eu l'impression d'avoir déjà passé un moment
» Pour les Moustiques " piège "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Don't let me go :: Les fiches validées-