Partagez | .
 

 Cléa « Ne m'enferme pas dans ton rêve, j'ai besoin de liberté. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 15

MessageSujet: Cléa « Ne m'enferme pas dans ton rêve, j'ai besoin de liberté. »   Sam 2 Nov - 15:51

Cléa Alison Laystar

Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.

prénom(s) : Cléa Alison → nom : Laystar → âge : 26 ans → date et lieu de naissance : 20 Avril 1989 à Paris, France → nationalité : Anglaise → métier/études : Avocate → statut matrimonial : En couple → orientation sexuelle : Bisexuelle → qualités : Passionnée, drôle, attentionnée, curieuse → défauts : Impulsive, rancunière, têtue, jalouse → groupe : Crux →


A arrêté de fumer quand elle a appris qu'elle était enceinte • Ne peut pas commencer sa journée sans avoir pris son café • A une peur bleue des insectes, et en particulier des araignées • Est allergique aux chats • Aime s'endormir avec le son de la télévision • Tient très bien l'alcool • Est accro au chocolat • Est plutôt petite et triche en portant de hauts talons • Ne peut pas sortir sans être maquillée • Ne quitte jamais son téléphone • Est toujours angoissée quand il s'agit de sa fille • Est vraiment heureuse depuis qu'elle est avec Illa • A secrètement peur que sa fille souffre d'être dans une famille homoparentale • N'a pas honte d'aimer autant les hommes que les femmes • Aime lire et peut dévorer un bouquin en l'espace d'une heure • Aimerait retourner un jour à Paris • Passe beaucoup de temps dans la salle de bain • Prend le soin d'habiller comme une petite princesse sa fille tous les matins • Ne passe pas une journée sans envoyer au moins 3 textos à Illa • Est toujours obligée de manger quelque chose devant la télévision • A tendance à surprotéger sa fille  • N'est jamais sereine quand Illa est au « travail »  • Aimerait parfois qu'Illa ait un boulot banal et comme tout le monde • Est passionnée par son travail • Peut rentrer le soir à la maison avec des tonnes de dossiers à étudier •
mes 6 derniers sms envoyés :

Illa : « Chérie, tu peux passer acheter une bouteille de lait avant de rentrer s'il te plait ? »

Illa : « Putain t'es où ?! J't'attends là ! »

Maman : « Tout le monde va bien, t'inquiètes pas maman. Bisous »

Illa « On se fait un resto ce soir ? Réponds moi vite pour savoir si je dois trouver quelqu'un pour Lilou. Je t'embrasse »

Ex-compagnon « C'est ce week-end que tu prends Lilou ? »

Maman « Je passe dès que je peux, promis ! »


mes 6 dernières recherches google :

Facebook
Twitter
Vêtements enfants
Voyage Canada
New Look
Wikipédia















(c) crédit de l'avatar


in real life
prénom/pseudo : Camille → âge : 23 ans → présence sur le forum : Tous les jouuurs → avis sur le forum : J'adore le design, il est très joli ohh  → comment as-tu trouvé le forum : Grâce à Illa   → code du règlement : k by mel.double compte ou premier personnage (si dc ou tc, préciser qui) : Tout premier → dernier mot : Chocolat ? I love you  →


Code:
[size=15][color=red]♦️[/color][/size] Scarlett Johansson ► [url=http://what-the-f.forumgratuit.org/u486]Cléa A. Laystar[/url]


Dernière édition par Cléa A. Layster le Sam 2 Nov - 18:20, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 15

MessageSujet: Re: Cléa « Ne m'enferme pas dans ton rêve, j'ai besoin de liberté. »   Sam 2 Nov - 15:54




once upon a time
« Et si on déménageait ? Et si on quittait Paris pour l'Angleterre ? J'ai toujours rêvé de vivre là-bas ! Pas à Londres hein, mais dans une petite ville sympa ! » Voilà comment tout a commencé. Ce sont les paroles prononcés par mon père, à ma mère. A ce moment-là, je n'avais que deux ans. Autant dire que je ne comprenais pas vraiment ce qu'il m'arrivait. D'ailleurs, ça ne m'a jamais bouleversé de déménager. A cet âge-là, on ne se rend pas encore bien compte des choses. C'est alors que nous avons débarqué à Brighton, en Angleterre, dans une petite rue paisible, qui semblait vraiment ravir mon père. Ma mère, quant à elle, était plutôt sceptique au départ, mais elle s'est vite habituée à cette nouvelle vie. Pour ma part, j'ai tout de suite accrochée à ce petit patelin, et je me suis rapidement fait des amis dans la petite école du quartier. J'étais une enfant plutôt sage, et chouchoutée par ses parents. Il faut dire que j'étais une enfant unique, alors ça aide. J'ai toujours eu tout ce que je voulais, et j'étais un peu la petite princesse de mes parents. Je n'en profitais pas pour autant, au contraire, je voulais paraître comme toutes les petites filles de mon âge, et je ne voulais pas voir de différences entre elles et moi.

Nous avions des voisins, dont mes parents se sont tout de suite sentis très proches, allez savoir pourquoi. Ils nous ont aidé quand nous avons débarqué à Brighton, et depuis, il nous arrivait de faire des repas ensemble, ou tout simplement de les inviter à boire le thé le Dimanche après-midi. Mais ils n'étaient pas seuls. Ce couple avait une petite fille adoptive, Illa, du même âge que moi. Nous avons donc tout de suite sympathiser ensemble, et puis, elle allait à la même école que moi, alors forcément, ça aide. Je l'invitais souvent à la maison, et elle faisait pareil. Nous sommes rapidement devenues inséparables toutes les deux. Nous étions par contre très différentes. Alors que moi j'étais la petite fille sage, sans problème, et toujours souriante, Illa elle, était plutôt nerveuse, et n'aimait pas se laisser marcher sur les pieds. C'était souvent elle qui décidait à quel jeu on allait jouer, ou quel film on allait regarder. Mais cela m'allait plutôt bien.

Les années passaient et se ressemblaient beaucoup. J'étais toujours une bonne élève à l'école, j'avais beaucoup d'amis, et surtout, je n'avais pas quitté Illa. Nous étions toujours dans les mêmes écoles, et nos parents se débrouillaient même pour nous mettre dans les mêmes classes. C'était inconcevable pour nous de ne pas être ensemble ou de ne pas se voir pendant toute une journée. Nous étions inséparables. Tout cela a duré jusqu'à nos 12 ans, car cette année-là, tout a bousculé. Illa a décidé de fuguer et de quitter sa famille adoptive. Je n'ai su que bien plus tard pourquoi. Elle a alors commencé à vivre dans la rue, et à voler aux gens pour pouvoir survivre. Je lui avais promis de n'en parler à personne, et pourtant, j'avais plus d'une fois failli lâcher le morceau. Mes parents s'inquiétaient et étaient sûrs que j'avais des contacts avec elle. Quant à ses parents, ils me demandaient aussi constamment si je ne l'avais pas vu. Je devais mentir, mentir, mentir. C'est à cette période que j'ai compris que je savais extrêmement bien mentir quand je le voulais. Je ne pouvais pas trahir Illa qui comptait sur moi, et surtout, qui m'avait fait promettre de ne rien dire à personne. Oui, je lui avais promis, mais en échange, elle devait se débrouiller pour venir me voir tous les soirs, afin que je sache qu'elle aille bien. Et c'est ce qu'elle faisait. Tous les soirs, elle grimpait aux arbres pour atterrir dans ma chambre, en entrant par la fenêtre. C'était un soulagement pour moi de la voir chaque soir, saine et sauve.

Cela a duré pendant de nombreuses années. Alors que moi, je continuais d'aller à l'école, d'étudier, d'avoir de nouveaux amis, des petites histoires d'amour par ci, par là, Illa elle, continuait de traîner dans la rue, sans oublier de venir me voir tous les soirs. Sauf ce fameux soir du 11 Septembre. Nous avions 17 ans. J'attendais à ma fenêtre, et regardait l'heure qui tournait. Elle ne venait pas, et ne répondait même plus à mes textos. Ce n'était pas dans ses habitudes de ne pas venir. Je savais qu'il lui était arrivé quelque chose, je le sentais. Mais quoi ? Où ? Comment savoir ? Pour essayer de penser à autre chose, je décidais ce soir-là d'allumer la radio, quelque chose que je faisais rarement, voire jamais. Et c'est là que j'appris qu'une tornade avait eu lieu non loin d'ici, et que beaucoup de personnes avaient été transféré à l'hôpital voisin. Allongée sur mon lit, je sautais d'un bon et décidais de m'y rendre. La nuit était presque tombée, mais peu importe, je devais savoir si Illa se trouvait là-bas, si elle allait bien, si elle avait été touché. Alors, après avoir réussi à sortir rapidement de chez moi, et après de longues minutes, qui me parurent une éternité à ce moment-là, j'arrivais à l'hôpital. Je me mis à courir jusqu'à l'accueil, essoufflée et en larmes. J'appris enfin qu'elle était là, chambre 2034. Mes larmes coulaient de plus belle, et je me mis à courir une nouvelle fois vers l'ascenseur. Une infirmière au regard sévère me demanda d'arrêter de courir. Je soupirais et continuais sur ma lancée, sans me préoccuper de l'avis de cette femme. J'arrivais enfin dans la chambre, et je la vis. Elle était là, allongée, elle respirait grâce à des machines, elle était sous perfusions et cachée par des bandages. Je ne cessais de pleurer et vins rapidement m'agenouiller à ses côtés. Je lui caressais alors doucement ses doux cheveux bruns, et je lui parlais. Je l'aimais. Je ne voulais pas la perdre. Je voulais rester là, pour toujours. « Ma pauvre... Ma pauvre chérie.. Pourquoi toi... Tu n'as jamais de chance, ma belle... Quant à moi, j'ai eu de la chance de ne pas te perdre.. Illa.. » Je ne pus lui dire que ça. Je fus interrompue par une infirmière qui me demanda sévèrement de partir. Je quittais alors la salle en pleurs, les larmes ne cessant de couler sur mes joues...

Illa m'en aura alors fait voir de toutes les couleurs. C'était ma meilleure amie depuis des années, mais elle m'en faisait baver. Entre ses fugues, ses passages à l'hôpital, etc, j'avais l'impression que je ne saurais jamais quoi faire d'elle. Quelques temps après sa sortie de l'hôpital, elle m'apprit qu'elle avait trouvé un boulot. Bien payé, sans avoir besoin de diplôme. Je restai alors sceptique. J'appris qu'elle avait un mentor, qu'elle devait tuer des gens, mais qu'il ne lui arrivait jamais rien, qu'elle était toujours protégée, et que ce n'était qu'un travail comme les autres. Je ne sus quoi dire en apprenant cela. Bien sûr, je n'approuvais pas son choix, j'en étais même choquée, mais que dire ? Je savais qu'elle n'en ferait qu'à sa tête, et qu'elle se fichait de mon avis. Je la laissais alors faire, même si, à partir de ce jour-là, je ne pus m'empêcher de m'inquiéter pour elle à chaque seconde de ma vie. Et encore aujourd'hui, d'ailleurs.

Cependant, malgré cette amitié fusionnelle avec Illa, je n'avais pas qu'elle dans ma vie. Et c'est à l'âge de 21 ans que je l'ai rencontré. Lui. L'homme de ma vie. Tout du moins, c'était ce que je pensais à ce moment-là. « Je t'aime Cléa, j'veux faire ma vie avec toi, j'veux qu'on garde l'enfant » Oui, je suis tombée enceinte 1 an après notre rencontre. Ce n'était pas prévu, un oubli, et voilà que je me suis retrouvée enceinte de ce petit être. J'étais heureuse avec Julian, bien sûr, mais je ne me voyais pas maman maintenant. Et puis, si on se séparait ? Si au fond on était pas vraiment fait l'un pour l'autre ? Qu'en serait-il pour cet enfant ? Tant de questions se bousculaient dans ma tête. Pourtant, nous avons décidé de le garder, portés par notre amour. Il était l'homme parfait. Toujours là pour moi, à mes petits soins, et j'ai vécu une grossesse presque parfaite, en parti grâce à lui, qui ne me lâchait pas d'une semelle. Je ne sais pas ce que j'aurai fait sans lui. Il était tout simplement merveilleux. Cette belle histoire, cette petite famille à trois a duré 1 an. Seulement un an. Notre petite fille, Lilou, n'avait qu'un an quand nous nous sommes séparés.

J'avais 24 ans, et mon couple battait vraiment de l'aile. Il n'y avait plus cette passion que nous avions au début, et depuis l'arrivée de la petite, nous n'étions plus que des parents. Je ne voyais Julian que comme le père de mon enfant, et non plus comme mon compagnon. C'est lors d'une journée pluvieuse, presque noire, que mon futur a basculé une nouvelle fois. Alors que j'étais de sortie, le ciel est devenu noir d'un coup, et la pluie s'est abattue sur la ville d'une seconde à l'autre. J'étais à pied, et bien sûr, je n'avais rien pour me protéger. Je courrais alors dans tous les sens, et aussi vite que je pouvais, pour essayer de m'abritter quelque part, au moins le temps que cette averse passe. Je remarquais au loin quelqu'un de dos. Impossible de savoir si c'était un homme ou une femme, quelqu'un de jeune ou de plus âgé. Tout ce que j'avais l'impression de voir c'était que cette personne avait un parapluie. Je courais alors rapidement vers cette silhouette. Je me mis à tapoter doucement sur son épaule, une fois arrivée à son niveau. « Pardon, est-ce que vous auriez l'amabilité de m'abriter sous votre... » Je n'eus pas le temps de terminer ma phrase, que je me retrouvais face à Illa. Nos visages étaient si proches, comme jamais ça n'était arrivé. Quelque chose se passait alors. Quelque chose que je ne saurais toujours pas expliqué à l'heure d'aujourd'hui. J'avais froid, je tremblais, et j'avais en même chaud. Je voulais me retrouver dans un endroit à l'abri de la pluie, de ce froid, mais en même temps, j'aurai aimé rester là pour le reste de ma vie. Je ressentais des choses que j'avais, toute ma vie, ressenti, mais que je n'avais jamais osé laisser sortir avant. C'est à moment que je me suis rendue compte que c'était elle que j'aimais. Que c'était avec elle que je voulais finir ma vie. Que c'était elle qui pouvait me rendre heureuse, et elle seule. Mes lèvres se rapprochèrent naturellement des siennes pour un baiser tendre, doux, et surtout amoureux. Il ne dura que quelques secondes, avant qu'elle ne dise, sur le même ton que moi, et à l'unisson : « Je t'aime »



Dernière édition par Cléa A. Layster le Sam 2 Nov - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
smooth criminalnamaste bitches
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 478

MessageSujet: Re: Cléa « Ne m'enferme pas dans ton rêve, j'ai besoin de liberté. »   Sam 2 Nov - 16:40

Bienvenue parmi nous petit être et bonne continuation pour ta fiche fesses 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 15

MessageSujet: Re: Cléa « Ne m'enferme pas dans ton rêve, j'ai besoin de liberté. »   Sam 2 Nov - 16:49

Merci beaucoup Mademoiselle ohh 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUPERM(an)EGADMIN | peasants everywhere I go.
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 2504

MessageSujet: Re: Cléa « Ne m'enferme pas dans ton rêve, j'ai besoin de liberté. »   Sam 2 Nov - 18:23

BIENVENUE TU ES BELLE TU SAIS :max:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sheeranstardis.tumblr.com/
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 15

MessageSujet: Re: Cléa « Ne m'enferme pas dans ton rêve, j'ai besoin de liberté. »   Sam 2 Nov - 18:44

Merciiii petit bouchooooon !! Entre BG on s'comprend  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LIVE TOGETHER OR DIE ALONE ?
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 422

MessageSujet: Re: Cléa « Ne m'enferme pas dans ton rêve, j'ai besoin de liberté. »   Dim 3 Nov - 11:42

Olalaaaaaaaaaaa ohh J'adore sérieux ta fiche, elle est juste trop stylé ! En plus Scarlett est d'une sexitude  Et puis la fin de ta fiche LIHERAFILAMEFUMILERQ miam miam Genre limite des frissons tu vois  Je te valide donc et hâte de vous voir en rp avec ta belle coéquipière :eheh: 

Welcome home
bienvenue chez les foufous !
FÉLICITATION !!! Tu viens d'être validé(e). Ainsi, tu peux donc, commencer à jouer sur What The Fuck. Mais avant, l'ensemble du staff tient à te remercier d'avoir choisi WTF comme terrain de jeu. Nous t'invitons désormais à demander un petit rang et/ou un logement. Une fois cela fait, tu pourras poster tes fiches de liens et de topics et même te créer un scénario ainsi qu'un facebook, si c'est pas beau la vie ! Voila, je pense avoir fait le tour et au moindre problème, n'hésite pas à contacter un membre du staff... Nous nous ferons un plaisir de t'aider ! Encore merci d'avoir choisi What The Fuck et bon jeu parmi nous ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUPERADMIN •• fantasme n°1 de Maxime.
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 367

MessageSujet: Re: Cléa « Ne m'enferme pas dans ton rêve, j'ai besoin de liberté. »   Dim 3 Nov - 13:45

SCARJO = LA FEMME DE MA VIE                                                       NUEVEBIEN fesses 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
just me myself & i
▲ MESSAGES : 15

MessageSujet: Re: Cléa « Ne m'enferme pas dans ton rêve, j'ai besoin de liberté. »   Dim 3 Nov - 15:00

Loli + Merciiii ma joliiiiiie ! ohh Contente que ma fiche ait plu !  

Leelou + Que d'enthousiiiiiiiasme !!!! J'aime çaaaaa han 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
just me myself & i

MessageSujet: Re: Cléa « Ne m'enferme pas dans ton rêve, j'ai besoin de liberté. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cléa « Ne m'enferme pas dans ton rêve, j'ai besoin de liberté. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Liens inactifs dans Outlook Express
» Composition de trains dans RRTC 7.0 B1 Gold
» Insertion d'animation dans un php joomla
» Insérer des images dans vos sujets.
» (résolu)recherches effectuées dans la barre déroulante"recherche" de Neuf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Don't let me go :: Les fiches validées-